Vous êtes ici

Le Greta du bassin Dore Allier dispose d’un catalogue de 70 formations pour adultes

Sandrine Cognet s’est reconvertie professionnellement grâce aux formations du Greta. Elle poursuit sa série de stages pour trouver un travail fixe.

De l'atelier de découpe d'un abattoir au bureau du secrétariat du proviseur, Sandrine Cognet a fait un grand bond. Celui de la reconversion professionnelle.

À 38 ans, cette habitante de Saint-Christophe travaille au lycée Albert-Londres. Sous contrat pour l'instant. Mais elle est motivée pour être, un jour, titularisée, à Vichy ou ailleurs. Elle suit une formation de préparation au concours d'agent administratif au Greta du bassin Dore-Allier.

Après son CAP-BEP de vente et action marchande, Sandrine est entrée à l'abattoir de porcs de Lapalisse. « Quand on est jeune et que l'on a un salaire, on oublie sa formation initiale. Quand on a une maison à payer, on est pris dans l'engrenage », explique Sandrine.

En 2011, elle a été victime d'un accident du travail. « Je me sentais diminuée et mon travail dans l'abattoir était dur. J'ai demandé un congé individuel de formation que j'ai effectué au Greta de Moulins en secrétariat et comptabilité. »

Motivée comme jamais pour trouver un métier dans l'administratif, Sandrine a décroché un bac pro en gestion commerciale. Ensuite, elle a été licenciée de l'abattoir.

« Fière de ce que j'ai fait »

« Le Greta m'a toujours mis en confiance dans ce moment délicat où j'appréhendais pour mon avenir. Je me suis sentie prise en charge. Nous avons fait un positionnement pour savoir où j'en étais », souligne Sandrine qui s'est à nouveau tournée vers le Greta, mais celui de Cusset cette fois, pour améliorer ses connaissances en anglais et comptabilité et informatique. Elle a intégré une formation de mai à décembre 2014 avant de trouver un contrat d'un an et demi au collège du Mayet-de-Montagne. « Là-bas, j'ai vraiment mis le pied dedans et cela m'a encore plus motivée », indique Sandrine qui s'est inscrite à la préparation au concours d'agent administratif du Greta de Cusset.

Il y a quinze jours, elle a été appelée par le rectorat pour un remplacement à mi-temps au secrétariat du proviseur du lycée Albert-Londres. Quand elle ne travaille pas, elle poursuit sa préparation au concours .

« Le Greta offre un suivi individuel. Nous ne sommes pas à l'école mais entre professionnels. C'est difficile de replonger dans les études, mais ma motivation était énorme pour m'en sortir. Je suis fière de ce que j'ai fait », assure Sandrine.

Source : www.lamontagne.fr

#vichy

#vichy-economie

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com