Vous êtes ici

De l'exploitation à la 2e transformation : le parcours du bois

Sur les quelques 15 millions d'hectares couverts par la forêt française métropolitaine, la région Auvergne-Rhône-Alpes se taille la part du lion. Elle est le premier massif forestier de l'Hexagone en volume sur pied. De son exploitation à sa transformation voici la parcours du bois.

Production et récolte du bois

La fôret auvergnate s'étend sur 750.000 hectares et elle est majoritairement privée (86%). Selon les chiffres de l'Insee 210.000 propriétaires se partagent 602.000 hectares. 

La récolte du bois comprend : l'abattage, la découpe, le débusquage, le débardage et le transport.

Première transformation

Ce sont les activités de sciage, de séchage, de rabotage et de traitement des bois sciés.

Une fois arrivé en scierie, le bois est traité. Les manutentionnaires procèdent à l'écorçage des grumes (l'écorce qui reste sur le bois coupé) puis à un tri des parties dégradées du bois. Le volume restant de bois est appelé "volumes entrée usine". Les écorces et les purges sont utilisées ensuite pour un usage énergétique.

C'est à partir de cette étape qu'est réalisée la première opération de transformation : le bois est trançonné.

Vient ensuite l'opration de transformation du bois brut en bois sec. Le bois est raboté en fonction des commandes et est ensuite séché. A l'air libre ce séchage peut prendre de une à plusieurs années. Des techniques permettent de réduire ce délai.

Deuxième transformation

La deuxième transformation apporte de la valeur ajoutée aux produits issus de la première transformation et les met à la disposition du consommateur notamment à l'industrie du meuble massif.

Source : www.lamontagne.fr

 

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com