Vous êtes ici

Le Vichyssois Jean-Marc Brondolo crève l’écran

Le réalisateur vichyssois Jean-Marc Brondolo a bouclé les tournages des Impatientes et Une Vie après. Un téléfilm et une série qui ont été sélectionnés, jeudi 9 août, pour le Festival de La Rochelle.

Le Vichyssois Jean-Marc Brondolo crève l’écran

Le réalisateur vichyssois Jean-Marc Brondolo, à droite

Engrenages et Un village français ont fait de lui une valeur sûre des téléfilms et séries français. Le Vichyssois Jean-Marc Brondolo n’est pas un réalisateur de séries policières « coups de poing », « coups de feu ».

Sa marque de fabrique : l’humain. Dans toutes ses formes. Ses dernières réalisations à venir à l’écran : Les Impatientes et Une vie après…, en attestent.

Dans l’attente de diffusion (2018-2019), après la sélection au festival de La Rochelle (12-15 septembre), Les Impatientes est un téléfilm de trois fois 52 minutes. « Ce sont trois épisodes dans la même soirée, avance Jean-Marc Brondolo. Une histoire carcérale. Trois femmes d’origines différentes sont obligées de vivre ensemble dans la même cellule. La vie en communauté les oblige à enlever tout ce qui les sépare. Elles vont apprendre à se connaître. »

Lieu de tournage : Lyon, dans une école près de Fourvière, le 6e arrondissement et sa mairie, 400 personnes sur le plateau pour trente jours de tournage, quarante de repérage. « L’histoire se termine bien. J’aime cette ville comme Paris et Lille. J’ai mes habitudes pour tourner. Les gens sont intéressants et facilitent votre tâche. Je garde un excellent souvenir du tournage. Mais avant de le réaliser, j’ai visité des maisons d’arrêt, consulté des femmes surveillantes. Il fallait des détails, connaître des règles instaurées en prison. La prison, c’est souvent pour une question d’argent ou d’amour que l’on y va. Les Impatientes en sont le reflet. »

Autre tournage sélectionné au festival de La Rochelle : Une vie après… Ce sont les sentiments amoureux qui ont guidé Jean-Marc Brondolo à réaliser ce film (durée 1 h 35). « Les gens d’aujourd’hui âgés de 50 ans sont différents physiquement des autres générations. Ils sont moins usés de la vie dure que nos parents ont connue. De nos jours, les gens s’entretiennent, la médecine a progressé, les produits cosmétiques… Si bien que je me suis posé de nombreuses questions sur une seconde vie amoureuse. J’ai émis des doutes. Mais “Une vie après”, c’est possible. D’où cette réalisation à Lille. »
En rôle principal : Émilie Dequenne. Récompensée par un prix d’interprétation au Festival de Cannes (1999), elle aura pour partenaire Frédéric Pierrot. « Une femme, Marion, n’aime plus son mari et décide de le quitter. Elle ne souhaite plus rester dans le confort rassurant d’une vie de famille. Dominique, de son côté, vit la même situation. Ils se rencontrent… », avance et laisse en suspens Jean-Marc Brondolo. Qui ne désespère pas un jour tourner un film sur Vichy, sa ville natale. « Elle est si belle et pleine d’Histoire. »

Filmographie de Jean-Marc Brondolo. Une vie après (2018), Les Impatientes (2017), Lanester (2016), Le choix de Cheyenne, les Hommes de l’Ombre, Un village français, Engrenages, Reporters, Scalp, Aller-Simple, Capone, Rien que des grandes personnes… Et au théâtre : Feu la mère Madame, La vie à deux.

Source : lamontagne.fr

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

communication@vichy-economie.com