Vous êtes ici

A Vichy, les commerçants veulent redynamiser le passage Clemenceau

Si à Vichy, l’artère principale Georges-Clemenceau, fief des grandes enseignes, ne désemplit pas, l’illustre passage Clemenceau n’est, quant à lui, plus aussi fréquenté qu’auparavant. Face à ce constat, les commerçants n’ont pas l’intention de rester les bras croisés.

commercants passage clemenceau vichy

Les membres de l'association des commerçants du passage Clemenceau ont des ambitions communes pour redynamiser le passage © victoria pulido

Lorsque l’on parle de magasins en centre-ville de Vichy, les 4 chemins et la rue Georges-Clemenceau viennent immédiatement en tête, leurs fréquentations en témoignent.
Pourtant adjacent à ceux-ci, le passage Clemenceau reste, quant à lui, désespérément aéré.

Un constat que déplore Jean-Luc Rolland, commerçant de la boutique Tchuss du passage Clemenceau mais également président de l’association des commerçants du passage : « Même si la situation n’est pas catastrophique au vu de l’emplacement, ils semblent néanmoins difficiles pour les potentiels clients de quitter la rue principale pour s’engager dans le passage. »
Un avis partagé par la plupart des commerçants qui ont donc décidé, ensemble, de changer la donne.

Animations et décorations

Première mesure prise, en concertation avec les vingt adhérents de l’association : proposer des animations pour faire venir les badauds. « Pour la Saint-Valentin, nous avons entièrement décoré l’ensemble du passage, mais nous avons surtout installé un « cœur à selfies » où les amoureux peuvent se prendre en photos. Ça a réellement marché et ça nous a convaincu de poursuivre ainsi. » Si la décoration de Pâques n’est pas encore choisie, l’association souhaite bien profiter des fêtes Napoléon pour attirer les touristes. « Nous avons déjà tous un déguisement et allons, bien évidemment, décorer l’ensemble de la galerie », souligne Jean-Luc Rolland. 

Des travaux salvateurs

« Nous avons également commencé à entreprendre des travaux esthétiques pour moderniser le passage sans perdre son authenticité. Nous avons ainsi refait fin 2017 l’intégralité de l’éclairage et nous nous sommes également cotisés, afin de restaurer l’imposante horloge de l’entrée côté rue Clemenceau, pour un coût total de 1.500 €, dans les prochains mois. » Néanmoins, les commerçants ne s’en cachent pas, ce qu’ils aimeraient, ce sont d’importants travaux de rénovation de l’ensemble de la voûte du passage.

« Les touristes et curistes cherchent les endroits avec une belle architecture. Régulièrement les clients lèvent la tête pour voir la voûte, mais celle-ci est très endommagée. » Estimés à près de 800.000 €, les travaux, en plus d’être délicat suite à l’imposante verrière, sont inabordables pour l’association. « Nous avons demandé l’aide financière de la mairie, mais celle-ci ne peut intervenir étant donné que nous sommes un bâtiment privé. Tout au plus, elle peut nous aider pour le carrelage car il s’agit de voirie », explique le président de l’association.
« C’est réellement dommage car la ville à tout à gagner en nous aidant à redynamiser le passage. Rien que le fait de mieux signaliser l’entrée des différents passages lui permettrait de valoriser son patrimoine. »

Premiers retours positifs

Quoi qu’il en soit, ces prémices de redynamisation du passage, semblent d’ores et déjà porter leurs fruits : « J’ai le sentiment que nous avons plus de clients et de passages en général, mais surtout, le plus important c’est que nous avons désormais une vraie unité entre commerçants. Une vision du passage et des ambitions communes. Ça n’a pas toujours été le cas, et c’est un vrai plus » conclu le commerçant.

Source : www.lamontagne.fr

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

communication@vichy-economie.com