Vous êtes ici

Les rames du Paris-Clermont renouvelées d'ici 2025

Alain Vidalies, secrétaire d’État chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche a diffusé un communiqué de presse afin de faire un point d'étape sur la feuille de route pour un nouvel avenir des Trains d'équilibre du territoire.

« Trente-quatre rames neuves sont d'ores et déjà en cours d'acquisition pour un montant de 510 M €, lit-on. Ces rames seront déployées à partir de fin 2016, sur des lignes en partie électrifiées ». Montluçon en bénéficiera-t-elle ? Trop tôt pour le dire répond Jean Mallot, conseiller spécial d'Alain Vidalies. « On avance, mais il n'y a pas de nouveauté par rapport à la liaison. Aucun échéancier n'est encore établi pour ces trente-quatre rames. Ce n'est pas tranché. »

La concertation sur le devenir de la liaison est toujours en discussion avec la Région Centre et la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Comme l'annonce le communiqué, « le préfet François Philizot poursuit sa concertation avec les Régions, pour faire évoluer l'offre TET de jour, sur la base des préconisations de la commission Duron […] Des décisions seront prises au fur et à mesure d'éventuels accords avec les régions et au plus tard au 1er juillet 2016 ».

En janvier et mai derniers, le député Bernard Lesterlin avait pourtant annoncé l'arrivée des rames Coradia Liner pour la fin 2015. Elles devaient permettre de gagner environ trente minutes sur la ligne Montluçon-Paris, en économisant le changement de locomotive à Bourges.

Concernant la ligne Paris-Clermont, elle fait partie des trois lignes TET (avec Paris-Limoges-Toulouse et Bordeaux-Toulouse-Marseille) à voir son parc de matériel roulant entièrement renouvelé d'ici 2025. Sur ces lignes, « qui imposent notamment des caractéristiques spécifiques de vitesse, un appel d’offres est lancé par SNCF Mobilités pour disposer de nouvelles rames, offrant des performances et un confort adapté aux longs parcours, et tous les services utiles à bord. Les premières rames sont attendues à l’horizon 2020. Les fonctionnalités de ces nouvelles rames feront l’objet d’une concertation avec les acteurs concernés et les collectivités au cours des trois prochains mois, afin de prendre en compte les attentes exprimées par les voyageurs ».

Source : lamontagne.fr

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com