Vous êtes ici

Manuel Valls fait un chèque de 375 M€ à l'Auvergne

Le premier ministre, Manuel Valls et René Souchon, président de région, ont signé lundi, à l'hôtel de région, l'accord cadre du contrat de plan Etat-Région 2015-2020.

Manuel Valls n'est pas venu les mains vides. L'Etat apporte dans la corbeille de la mariée 375 millions d'euros auxquels s'ajoutent 150 millions de la part du conseil Régional. Cet argent servira à investir dans les différents secteurs d'activité du territoire, économiques, culturels, numériques...
"Les deux défis à relever sont l'emploi et la compétitivité, a souligné le premier ministre. Ces montants serviront à favoriser les investissements pour élever le niveau d'équipement des territoires, obtenir un effet de levier pour l'investissement local et répondre aux enjeux de croissance durale et d'innovation".
Six volets thématiques seront privilégiés dans ce contrat de plan : la mobilité multimodale (routes, voies ferrées, ligne à grande vitesse...); la recherche, l'innovation et l'enseignement supérieur, avec notamment un projet d'éco-campus sur le site universitaire des Cézeaux ; la transition écologique ; le numérique "axe fondamental de développement de la région"; les filières d'avenir et usines du futur, enfin l'emploi.

"Des engagements significatifs"

"Même si nous aurions souhaité, bien sûr, encore plus de moyens dans ce contrat de plan, je dois reconnaître que les engagements de l’Etat, dans une conjoncture budgétaire contrainte, sont significatifs des enjeux pour notre territoire", a souligné René Souchon au moment de la signature du document. Parmi les projets phare de cet accord cadre, le volet mobilité est le premier poste avec 275 M€ de crédits pour financer des infrastructures routières prévoyant notamment le désenclavement des agglomérations du Puy-en-Velay (RN88), de Brioude (RN102), d'Aurillac (RN122) et de Vichy (RN209).
Il prévoit également l'amélioration du nœud ferroviaire de Clermont-Ferrand et la poursuite de la remise à niveau du réseau régional, se concentrant sur la ligne Le Puy-en-Velay-Saint-Etienne et la ligne des Cévennes et la poursuite de l'allongement des quais périurbains.
Les fonds serviront également au financement d'une kyrielle d'autre projets, comme la réhabilitation de l'abbatiale de la Chaise-Dieu, ou du château de Chavagnac-Lafayette, en Haute-Loire ou la construction du futur centre de la Scène nationale à Clermont-Ferrand.

Source : newsauvergne.com

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com