Vous êtes ici

Michelin annonce une nouvelle organisation du groupe

Le groupe de pneumatique a annoncé une réorganisation de l'ingénierie et une démarche de simplification au sein de la multinationale.

Le groupe Michelin tenait dernièrement une conférence de presse au cours de laquelle ont été annoncés des chantiers de restructuration du groupe, dans les secteurs de l’ingénierie (ensemble des fonctions et personnes qui développent machines et systèmes de production) et des fonctions support (achats, service du personnel, juridique, informatique, etc.).

Concernant l’ingénierie (2.500 personnes à l’échelle du groupe), ont été faits dans une récente étude un certain nombre de constats positifs (“notre capacité de mobilisation, des compétences techniques élevées, des équipes de grande qualité”) mais aussi négatifs. "La complexité de notre ingénierie fait qu'on a probablement une taille trop importante par rapport à la concurrence", a précisé Benoît de la Bretèche, directeur des relations sociales du groupe, qui conduisait la conférence de presse.

Une étude va donc être lancée dans les prochains mois afin de restructurer l’ingénierie au sein du groupe. Les grandes lignes annoncées sont : “réunir dans un groupe corporate l’ensemble de l’horizon long terme. S’assurer que l’ensemble de développement de concepts soit fait sur l’ensemble du groupe et pas comme aujourd’hui répartis sur plusieurs continents. Il nous est arrivé dans le passé de développer pour le même produit deux machines dans deux endroits différents. La deuxième chose est d’avoir des pôles d’ingéniering dans les business, qui vont développer des machines pour les business. Ensuite, on voudrait créer une entité support. Démarrer, acheter monter installer une machine c’est un métier. Cette fonction pourrait être intégrée dans une seule entité support. On voudrait également rééquilibrer ce qui est de la responsabilité d’une organisation centrale et de ce qui revient à la direction d’une usine.”
La moitié des salariés du secteur ingénierie sont situés en France, dont l’essentiel se trouve à Clermont-Ferrand.

L’autre axe de la conférence de presse portait sur la “simplification” au sein du groupe. Une note a été adressée aux syndicats et aux personnels de Michelin aujourd’hui. Elle indique les “principes structurants que souhaite mettre en place le groupe pour se simplifier. [...] Le groupe est complexe, a grandi. On est peut-être devenus “un petit peu gras”, si vous me permettez l’expression.”
 
En savoir plus sur lamontagne.fr

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com