Vous êtes ici

Nouveau radar embarqué à Vichy

Depuis un mois et de demi, la brigade motorisée de Bellerive (Allier) est dotée d’un RMNG (radar mobile nouvelle génération). Un véhicule complètement banalisé. Nous sommes montés à bord.

Vous les avez peut-être croisés sans le savoir… Depuis mi-septembre, l’escadron départemental de sécurité routière (EDSR) de l’Allier est doté de trois nouveaux véhicules radar. Complètement banalisés, ils passent inaperçus. « Les gens ne le savent pas mais on est là », explique le capitaine Morel, commandant des motards du Bourbonnais.

« Les gens ne le savent pas mais on est là »

La BMO de Vichy nous a fait une petite démonstration. Contact. Tablette en main, GPS localisé par six satellites allumés, la voiture quitte la brigade de Bellerive. 50, 70, puis 90. Le gendarme change manuellement la vitesse sur le logiciel. « Il y a un code de déontologie. Le but est de rouler à la vitesse exacte, poursuit capitaine Morel. Il ne s’agit pas de rouler à 75 km/heures pour inciter les gens à nous doubler. »

Car le véhicule flashe un automobiliste en vitesse excessive qui le double, mais également ceux qu’il croise. Et ça fonctionne bien. Sur le nouveau contournement de Vichy, moins de dix véhicules sont croisés, deux se font flasher en quelques minutes. Flasher, oui, mais ça ne se voit pas car il s’agit d’un dispositif infrarouge. L’automobiliste n’y voit que du feu et recevra, généralement, sous une à deux semaines, la contravention dans sa boite aux lettres.
Ces véhicules banalisés vont circuler sur tous les axes du département, en mettent l’accent sur ceux qui sont le plus accidentogène. Comme la route de Jenzat, par exemple, concernant l’arrondissement de Vichy.

10 km/heures  de tolérance...

« Cela nous permet de passer dans des endroits où l’on ne pouvait pas se poser en fixe, explique le major Bertocchi. Comme la forêt de Marcenat, où l’on ne peut pas se mettre sur le bord, mais où ça roule vite. »
La voiture poursuit son trajet et comptabilise les véhicules croisés. Avec une certaine tolérance quant à la vitesse verbalisée. Pour des portions limitées à 90 km/h, seuls les véhicules dépassant 10 km/h au-dessus de la limite autorisée sont flashés. Pour les axes supérieurs à 100 km/h, la « marge technique » est de 10 % de la vitesse autorisée.
Les trois circonscriptions du département s’échangeront leur véhicule respectif. Afin de conserver le plus longtemps possible l’anonymat de ces voitures « passe-partout ».

Source : lamontagne.fr

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com