Vous êtes ici

PME, profitez de la croissance pour accélérer votre développement

La croissance est de retour et les PME affichent un bon dynamisme en 2017, mais quelles sont les décisions nécessaires à prendre pour développer son entreprise ? Découvrez dans cet article de blog le constat effectué sur la croissance des entreprises et les leviers pour stimuler son développement.

developpement entreprise

La croissance est de retour, les PME surperforment ! Selon les données de la base StatExpert compilée par l’ordre des experts-comptables, les TPE-PME affichent un bon dynamisme en 2017 : Une croissance moyenne de CA de +2,3% (2015 : +0,8%, 2016 : 1,1%); Un retour à une évolution positive de l’investissement : +1,9%. Les créations d’entreprises se sont situées en France en 2017 à un niveau historiquement élevé avec 550 000 créations. Ceci est dû à l’effet combiné d’une meilleure image de l’entreprise et de l’entrepreneuriat et d’un retour à une croissance du PIB plus dynamique et proche des 2%. Cependant la valeur ajoutée des entreprises qui se créée est encore inégalement répartie : 1% de ces nouvelles entreprises a généré 29% de la valeur ajoutée. De même 99% de cette valeur ajoutée a été générée par 50% des entreprises. Autant dire qu’une nouvelle entreprise sur deux a été exclue de la création de valeur ! (source DGE).

croissance

De fait, les trois-quarts des entreprises n’emploient aucun salarié au démarrage, et même si cette situation évolue, la part des PME qui n’ont pas dépassé le seuil des 10 salariés est sur-pondérée en France. Pourtant les entreprises françaises affichent une bonne pérennité par rapport à leurs homologues européens : leur manquerait-il quelque chose pour franchir un cap vers le statut de PME et d’ETI ?

Ne pas rater le train de la croissance

A l’heure où le climat des affaires semble au beau fixe selon les enquêtes de l’INSEE et, que certains secteurs clés tels que celui de la construction affichent un fort dynamisme, les entrepreneurs doivent pouvoir actionner tous les leviers enfin accélérer leur développement :

Continuer à investir pour maintenir la compétitivité de l’outil de production et soutenir l’innovation par la R&D;

Conquérir des nouveaux marchés : l’export est l’une des caractéristiques principales des entreprises les plus dynamiques, et de manière corollaire, généralement les plus innovantes;

Poursuivre la transformation digitale : que ce soit dans la distribution, la production, la communication, cette dimension est devenue un axe incontournable et nécessaire pour une croissance pérenne;

Booster son développement commercial : face à des marchés plus réceptifs mais sur-sollicités, il est constamment nécessaire de renforcer les équipes pour le lancement de nouveaux produits;

La croissance externe : le rachat d’entreprise peut-être un moyen privilégié d’acquérir plus rapidement une taille critique, et des savoir-faire spécifiques.

Assurer les financements nécessaires

Toutes ces actions impliquent souvent de faire appel à des investissements immatériels : que ce soit pour le développement (actions commerciales, transformation digitale, recrutement, augmentation du BFR à une croissance de l’activité), ou tout simplement pour l’intégration d’investissements matériels (formation, mise aux normes, brevet…). Or ces éléments immatériels sont souvent insuffisamment financés par les banques. Le passage obligé est souvent l’exigence de la mise en place d’un financement complémentaire.

Renforcement des fonds propres

Sauf à avoir une capacité d’autofinancement, ou un apport personnel disponible, le recours à une levée de fonds equity (auprès de fonds ou en crowdfunding) nécessite une réflexion sur la valorisation et la gouvernance qui n’est pas sans se poser de contraintes.

Les pouvoirs publics

Par l’intermédiaire de la BPI, les pouvoirs publics jouent un rôle important dans l’écosystème des PME, que ce soit via les fonds de private equity, mais également via des financements directs ou en garantie (bilan 2017 : 14,4Mds de financement directs, 8,9Mds€ de prêts garantie, 80,000 entreprises). Elle permet de fournir un accompagnement et de faciliter l’accès à d’autre sources de financement notamment bancaire et apporte des solutions spécifiques concernant l’innovation, la digitalisation des PME ou l’export.

Le crowdlending

De par sa flexibilité, il tend à s’imposer comme une solution flexible, rapide et complémentaire pour répondre aux besoins de financement de la croissance des PME. La présence de fonds de crédit (c’est notre cas chez WeShareBonds), permet de combiner le financement foule/professionnels et de garantir la réussite de ces opérations.

Source : www.chefdentreprise.com

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

communication@vichy-economie.com