Vous êtes ici

La population active en métropole à l’horizon 2030 : une croissance significative dans dix régions

Entre 2010 et 2030, la population active augmenterait significativement dans dix régions : dans le Sud et l'Ouest de la métropole, ainsi qu'en Île-de-France. En Auvergne, l'augmentation serait de 1,5 % pour atteindre 619 000 actifs en 2030.

L’alternance de générations nombreuses puis creuses sur le marché du travail, l’évolution des comportements d’activité et les migrations interrégionales, notamment aux jeunes âges, aboutissent à des disparités de projection entre régions. Seules les différentes hypothèses sur les migrations pourraient modifier ces évolutions, sans toutefois remettre en cause la hiérarchie entre régions.

Les écarts de croissance entre la population active et la population âgée, en nette progression partout, pourraient accentuer des déséquilibres locaux entre les besoins des populations et les ressources de main-d’œuvre disponibles pour y répondre. Ainsi, des tensions sur l’emploi dans certains secteurs, tels que les services aux particuliers, pourraient survenir.

Jusqu’au début des années 2020, la population active vieillirait dans toutes les régions. Puis, l’arrivée sur le marché du travail des générations nombreuses nées après 2000 inverserait la tendance.

En savoir plus

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com