Vous êtes ici

Portage salarial : la définition de ses conditions d'exercice relève de la loi

Rappel : La loi de modernisation du marché du travail du 25 juin 2008 prévoyait (article 8.III) que l'organisation du portage salarial par accord étendu puisse être confiée à une branche dont l'activité est considérée comme la plus proche du portage salarial.
Ainsi, l'accord national interprofessionnel (ANI) du 24 juin 2010 conclu par la branche professionnelle du travail temporaire a été étendu à toutes les entreprises de portage salarial par un arrêté du 24 mai 2013.
Saisi d'un recours en annulation de cet arrêté, le Conseil Constitutionnel a déclaré le 11 avril 2014 que le législateur ne pouvait pas déléguer à une branche professionnelle la mission de déterminer les conditions d'exercice de l'activité de portage salarial, cette mission relevant du domaine de la loi.
Déclaré inconstitutionnel, l'article 8 III est donc abrogé à compter du 1er janvier 2015, afin de permettre au législateur de fixer les bases de l'activité du portage salarial. D'ici à cette date, l'ANI du 24 juin 2010 demeure la norme applicable.

Source : Conseil Constitutionnel, question prioritaire de constitutionnalité n° 2014-388 du 11 avril 2014

http://www.conseil-constitutionnel.fr

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com