Vous êtes ici

Dans six mois, les deux universités clermontoises auront fusionné

Les deux pôles universitaires clermontois ne feront plus qu’un au 1 er janvier. Sans grands bouleversements dans l’immédiat.

Les deux universités clermontoises, Blaise-Pascal et l'université d'Auvergne, travaillent depuis près de trois ans à leur fusion et celle-ci sera effective au 1 er janvier prochain.

Les deux conseils d'administration, réunis en fin de semaine dernière, ont validé à l'unanimité le décret créant l'université Clermont-Auvergne. Et lundi, le Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche l'a validé à son tour, à la majorité.

Ce décret organise aussi la période transitoire (septembre-décembre) au cours de laquelle seront élaborés les statuts de la nouvelle université, préalable à la constitution du futur conseil d'administration, lequel procédera en fin d'année à l'élection du président. Les présidents « sortants », Alain Echalier (université d'Auvergne) et Mathias Bernard (Blaise-Pascal) n'ont pas indiqué s'ils se présenteraient, mais tous deux ont salué, hier, ces dernières étapes franchies.

Formation restructurée

« C'est un aboutissement. Pour nos deux établissements et pour Clermont, cette fusion a un intérêt majeur dans le contexte de la nouvelle région », estime Alain Echalier. « Nos partenaires, collectivités et autres, et nous-mêmes sommes convaincus de l'enjeu que représente un pôle universitaire clermontois bien identifié et mieux articulé. C'est stratégique », ajoute Mathias Bernard, qui rappelle que les trois universités grenobloises ont fusionné l'année dernière. En termes de formation, la future université clermontoise annonce une offre restructurée au niveau master, la création d'une licence en sociologie, la suppression de cinq licences professionnelles et, à plus long terme, la création d'un DUT information et communication à Vichy.

Source : www.lamontagne.fr

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com