Vous êtes ici

Grand projet ferroviaire Paris / Orléans / Clermont-Ferrand / Lyon (POCL)

Le 8 juillet 2014, RFF a réuni à Paris les participants aux ateliers techniques de concertation sur le projet POCL pour partager avec eux la synthèse des travaux engagés dans la concertation.

La réunion de restitution de la concertation organisée par RFF ce 8 juillet 2014 s’est tenue après que le préfet de la région Auvergne, coordonnateur des études du projet POCL, ait réuni, le 26 juin dernier, les co-financeurs des études et de la concertation : l’Etat, les Régions Ile-de-France, Centre, Auvergne, Bourgogne et Rhône-Alpes et RFF. La réunion des co-financeurs avait permis de partager les études et la concertation, et donné lieu à une communication de la préfecture (cf pj).

Une centaine de personnes étaient ainsi réunies ce 8 juillet 2014. La réunion de restitution a permis à RFF de présenter à l’ensemble des participants à la concertation technique les résultats du travail collectif engagé depuis novembre 2012. Depuis un an et demi en effet, RFF a réuni pas moins de 16 ateliers de concertation technique, et 8 ateliers de concertation citoyenne sur le projet POCL. L’objectif : associer collectivités territoriales, agriculteurs, milieux socioéconomiques, chambres consulaires, associations et citoyens à l’évaluation des scénarios Ouest et Médian avec d’éventuelles adaptations.

Trois grandes thématiques ont été approfondies : l’effet des scénarios sur l’accessibilité des villes du grand centre de la France, leur impact sur l’environnement en région Centre, leur réponse à l’objectif de doubler la ligne Paris-Lyon existante.

 « La concertation a permis à RFF de reprendre ses méthodologies d’études, d’ouvrir de nouveaux champs d’investigation, au final d’enrichir la vision technique du projet afin qu’il réponde mieux aux besoins exprimés », explique le directeur du projet, Didier Roblès.

L’analyse des scénarios Ouest et Médian enrichie

En matière de desserte et d’aménagement du territoire, les participants à la concertation ont permis à RFF d’étudier de nouvelles liaisons, et défini les critères d’évaluation des scénarios sur l’accessibilité des territoires (exemples parmi les 15 critères définis : le nombre d’emplois accessibles depuis chacune des villes avec l’un ou l’autre des scénarios).

En matière d’impact sur l’environnement, les participants ont apporté de nouvelles données (étude des chambres d’agriculture notamment) et définit les méthodes d’évaluation environnementale.

Sur le doublement de la ligne Paris-Lyon existante, les approfondissements ont porté sur l’analyse des performances des deux scénarios par rapport à la ligne existante, en questionnant l’attractivité des itinéraires pour les transporteurs et les voyageurs.

Des contre-expertises qui ont validé les méthodologies de RFF

Sur chacun des thèmes, la garante de la concertation a engagé des contre-expertises indépendantes. RFF exprime sa satisfaction aux vues des dires d’experts qui confirment la méthodologie de RFF dans ses études de trafics et de socio-économie.

Dans le scénario Ouest, les contre-expertises ont confirmé qu’envisager le jumelage pour traverser la Sologne peut ponctuellement constituer une mesure de réduction du risque environnemental, sans toutefois modifier l’évaluation environnementale globale du scénario.

Et maintenant ?

L’ensemble des productions de la concertation est en ligne sur le site Internet dédié au projet (www.rff-pocl.fr). Le document « Bilan intermédiaire de la concertation » et le document « Eléments pour le choix d’un scénario » (en pj) font la synthèse des travaux menés. Jusqu’en septembre 2014, chacun est invité à exprimer son avis, faire part de ses remarques, partager ses analyses.

RFF a ainsi rempli sa mission d’analyse consistant à soumettre les éléments d’expertise à l’ensemble des acteurs institutionnels et au public  et s’inscrit désormais dans la concertation politique organisée par le préfet coordonnateur des études, préfet de la région Auvergne.

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com