Vous êtes ici

Salaires : l'éclaircie pour les diplômés des grandes écoles

L’année 2015 restera-t-elle comme un tournant dans l’évolution des salaires des diplômés des grandes écoles ? Il est trop tôt pour le dire. Mais l’inflexion est là, estime la Conférence des grandes écoles. Dans sa dernière enquête sur l’insertion des jeunes diplômés , elle indique que, pour la première fois depuis dix ans, les salaires des jeunes diplômés des grandes écoles n’ont pas baissé cette année. Pour les futurs managers, ils augmentent même, grâce aux primes. « La bonne nouvelle est que les salaires ne se dégradent plus », commente le directeur général d’HEC, Bernard Ramanantsoa.
Depuis 2005, les rémunérations de début de carrière des jeunes diplômés des grandes écoles, exprimées en euros constants, baissaient. Entre 2005 et 2015, les salaires moyens hors primes des managers ont ainsi diminué de 7 %, et ceux des ingénieurs de 2 %. En incluant les primes, les rémunérations se situent actuellement entre 31.000 et 32.000 euros, avec une hausse à environ 33.000 euros pour les managers en 2015.
 

 

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com