Vous êtes ici

Décryptage des derniers chiffres publiés par l’Insee, concernant la population de l’année 2009

L’arrondissement de Vichy est le seul des trois de l’Allier à gagner de la population en dix ans. Mais les situations sont disparates : l’est perd globalement des habitants tandis que le sud-ouest progresse.

Depuis dix ans, l'agglomération de Vichy reste accrochée à ses 120.000 habitants : 120.164 en 1999 ; 120.592 en 2009. Des chiffres en légère progression qui laissent espérer mieux. Au niveau de l'agglomération de Vichy, qui regroupe les deux tiers de la population de l'arrondissement, les élus sont plus optimistes : ils misent sur une progression de 6 à 8 % d'ici 2030.

Ceux qui gagnent. Sur notre carte, le vert est très présent dans le secteur sud, notamment autour de Vichy. Les petites communes autour de l'agglomération gagnent sensiblement du terrain, contrairement au c'ur urbain. Des communes comme Saint-Pont (+ 26 %), Bost (+ 27 %) et surtout Saint-Félix (+ 36 %) sont dans une phase très dynamique. « Sur les vingt dernières années, nous sommes en forte progression, confirme le maire de Saint-Félix, Daniel Beurrier. Nous avons fait des acquisitions de terrains et les gens ont pu construire, les terrains ne sont pas chers. Nous n'avons pas de commerces mais nous sommes à cinq minutes à peine de Saint-Germain et à quinze minutes de Vichy. »

Certaines communes de la Montagne bourbonnaise profitent de cet élan (+ 11 % à Châtel-Montagne). Le canton d'Escurolles dépasse les 20.000 habitants, avec une progression de 7 % en dix ans. Porté par Le Vernet, Abrest, Mariol et Molles, le canton de Cusset sud progresse aussi (+ 6,3 %), tout comme le canton de Gannat (+ 2,3 %). La population de Bellerive a également progressé, de 1,4 % entre 1999 et 2009.

Ceux qui perdent. Il y a d'abord Vichy, à l'image de Moulins et Montluçon : 5,4 % de baisse en dix ans. Cusset s'en sort bien mieux avec une baisse limitée à 1,7 %. Les chiffres sont également négatifs pour Varennes-sur-Allier (- 9, 5 % ; - 1,33 % pour le canton) tout comme une large zone à l'est, autour des communes de Lapalisse (- 5,1 %) et du Donjon (- 8 %). « Il n'y a pas beaucoup de travail dans le secteur et les jeunes doivent partir, explique Gilles Berrat, président de la communauté de communes Le Donjon Val Libre. L'agriculture n'est plus un gros employeur et nous sommes excentrés, à 45 kilomètres de Vichy et Moulins. »

 

Source : La Montagne

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com