Vous êtes ici

Tourisme à Vichy

C'est la fin de l'été et du séjour à Vichy. Les plus consciencieux auront envoyé une carte postale à leur famille. Les retardataires doivent, eux, trouver un cadeau à rapporter. Mais quoi ? Le quotidien La Montagne a poussé la porte des boutiques vichyssoises pour le savoir.

1- La pastille, star indétrônable. Le petit bonbon octogonal, qu'il soit estampillé « Vichy État » ou non, a toujours autant de succès. Dans toutes les vitrines, sous tous les emballages : boîtes à son image, à carreaux Vichy, sacs en tissu, en vrac, la pastille est une valeur sûre.

« Depuis que nous faisons de la pastille, même en vrac, on en vend tout le temps », explique-t-on dans une épicerie fine de la rue Wilson. Même constat chez la plupart des confiseurs et boutiques de souvenirs du centre-ville. La pastille, c'est la marque « Vichy » par excellence.

D'ailleurs ce qui compte c'est plus la forme que la pastille en elle-même. Un chocolatier proche du parc des Sources a même eu l'idée de faire des chocolats en forme de pastille Vichy. « On vend une quinzaine de boîtes par jour. Il y a des gens qui en ramènent pour leur famille qui n'aime pas le goût de la pastille. »

Si, du côté des pharmaciens, on regrette que la confiserie plaise plus que la pastille médicinale, on apprécie que certains curistes et touristes prennent la peine de chercher la pastille originale, à base de sels minéraux.

2- Le verre de curiste ne se trouve, lui, ni dans les confiseries ni dans les boutiques de souvenirs. C'est la porte des pharmacies qu'il faut pousser pour trouver le fameux gobelet avec ses graduations et son petit panier en osier. Dans les pharmacies proches des sources, « les week-ends où il fait beau, on en vend deux-trois par jour. Cette année on a tout vendu, à moitié aux curistes et à moitié à des touristes qui les ramènent en cadeau à leur famille ou amis. »

3- Les produits de beauté, cadeau délicat à offrir s'il en est, ils se vendent pourtant comme des petits pains. En pharmacie, on conseille aux clients d'éviter les produits qui peuvent vexer comme les crèmes antirides ; on propose plutôt crèmes hydratantes et soins pour le corps.

4- L'eau, puisée directement à la source ; aux robinets des Célestins ou du hall des sources. Ils sont nombreux à venir remplir des bouteilles, parfois par packs entiers. À la source des Célestins, le ballet des bouteilles se répète toute la journée ; à la source du parc, on assure qu'il passe une grosse dizaine de personnes par jour, mais que ce sont des gens de la ville qui viennent y prendre leur eau.

5- Les produits du terroir font toujours recette. De Vichy, on rapporte eau et pastilles médicales, mais pas que. Au rayon des souvenirs les plus prisés, on trouve les tripoux et pâtés d'Auvergne, les apéritifs et vins locaux : saint-pourçain, bolée de satan…

6- Mention honorable aux cartes postales. Vues de la ville, des sources, reproductions de lithographies, anciennes affiches. De l'avis d'une vendeuse de souvenirs, ce sont ces dernières qui marchent le plus, les grandes affiches considérées trop chères ou « jamais à la bonne taille ». Dans tous les cas, ce sont les images de la Belle Époque qui sont le plus prisées.

Source : lamontagne.fr

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com