Vous êtes ici

Tourisme : bilan dans la cité thermale

Les visiteurs étrangers étaient plus nombreux cet été à Vichy. C'est une bonne nouvelle au coeur d'une saison plutôt satisfaisante en terme de fréquentation touristique.


Philippe Gendre, responsable des services touristiques et animation de l'office de tourisme et de thermalisme, lâche les chiffres avec précaution : « Ce sont nos indicateurs de fréquentation, ce qui ne veut pas dire que les gens ont consommé en ville ». Même s'il faut les interpréter avec retenue, les indicateurs de l'office témoignent d'une tendance générale a priori fiable.


TOURISTES ETRANGERS . C'est la grosse satisfaction de l'été : 20 % des touristes passés par l'office de tourisme cet été sont étrangers. Ce qui est au-delà des habitudes, puisqu'on était ces dernières années plutôt vers les 10 ou 12 %. « En tête, ce sont les Hollandais, et ce n'est pas une surprise, commente Philippe Gendre. Ce sont des adeptes de l'hôtellerie de plein air, qui est très présente dans le bassin vichyssois. Notamment avec deux campings quatre étoiles à Bellerive. On trouve ensuite les Allemands, les Britanniques, les Belges et les Espagnols ». Pour ces derniers, qui ne font pas a priori partie de la clientèle habituelle, il pourrait y avoir un « effet » viaduc de Millau.


Pour Philippe Gendre, la ville profite également de la présence d'étudiants étrangers au Cavilam, qui contribue à conforter la bonne image de Vichy à l'étranger. « C'est très important car cela a toujours été un point fort de Vichy, qui a une notoriété internationale importante. Quand les étudiants repartent avec une bonne image, ils en parlent dans leur pays et reviendront dans l'avenir ».


FREQUENTATION EN HAUSSE . En 2008, le tourisme avait vécu ce que l'on peut appeler « un trou d'air ». Depuis, cela va mieux. Et l'été 2011 confirme la tendance à la hausse déjà à l'oeuvre en 2010 et 2009. L'origine géographique de la clientèle française correspond toujours aux habitudes : Île-de-France, régions Rhône-Alpes et Auvergne.


LA BONNE COTE DE VISITES GUIDEES . Valeur sûre de l'offre touristique estivale, le programme des visites guidées a sa star : « Vichy capitale de l'État français ». « C'est une visite importante car elle nous permet de faire de la pédagogie et de tordre le coup à l'image négative véhiculée par cette période. On explique aux visiteurs que c'est l'histoire de la France, pas celle de Vichy ; que c'était le gouvernement de l'État français et pas le gouvernement de Vichy ».


Les coulisses de l'opéra et le Vichy Second Empire sont également plébiscitées. Lancée cette année, la visite autour des écrivains et artistes (« Vichy en verres et en prose ») a également bien fonctionné. Plus globalement, la progression du nombre de visiteurs est satisfaisante.


DES ANIMATIONS QUI SEDUISENT . « Il est indispensable d'animer la ville et de renouveler les propositions, indique Philippe Gendre. Toutes les villes font ça aujourd'hui. » Cet été, les Jeudis de Vichy ont ainsi évolué avec une offre plus importante des ateliers pour enfants : « Nous avons augmenté l'offre de 10 % et ils ont fait le plein. Lorsque c'est gratuit, cela marche toujours bien. Plus globalement, nous veillons au qualitatif de nos propositions. Pour les spectacles enfants, nous supervisons en amont de nombreuses compagnies dans les festivals ».



Source : la Montagne

 

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com