Vous êtes ici

Travail partagé

Plusieurs métiers pour se dégager un salaire. L'idée n'est pas nouvelle mais l'arrivée des groupements d'employeurs a parmi au travail partagé de connaître une forte accélération ces dernières années. « Depuis sa création en 1991, APA-Profession Sport Allier n'a cessé d'évoluer et de développer l'emploi mutualisé, mutant progressivement vers le groupement d'employeurs, explique Svetlana Gjorgjievski, directrice régionale de GE2A. En 2010, APA - Profession Sport Allier a fusionné avec GE2A pour devenir un véritable groupement d'employeurs ».

GE2A est un groupement d'employeurs associatifs qui rayonne désormais sur l'Auvergne, plus précisément dans le champ du sport, de l'animation socio-éducative et culturelle, du tourisme et des loisirs. Une large palette qui lui permet désormais de proposer une multitude de services aux associations : « On parle désormais d'emplois polycompétents », souligne la directrice régionale. Car si dans le passé la structure répondait aux besoins des associations, pour remplir une mission unique, désormais, le but est bien de répondre à une logique à des besoins territoriaux pour, bien évidemment, créer des emplois à temps plein et non plus à temps partiels.

« Nous sommes aujourd'hui sur une logique de territoire, souvent de la taille d'une communauté de communes. Nous diagnostiquons les besoins qui peuvent être ceux d'un club de foot, d'un centre de loisirs, d'une maison de retraite, etc. En fonction de tous ces besoins, nous recherchons une personne capable de les remplir. L'objectif est d'avoir un temps plein pour ce salarié aux multiples activités. Nous signons des conventions avec les associations ou collectivités locales pour que le salarié est ensuite un contrat unique, gérer par nous. Cela facilite grandement les démarches des employeurs et du salarié puisque ce dernier a un seul interlocuteur, nous, un temps plein, et une seule fiche de paie à la fin du mois ».

L'avantage du contrat unique est aussi de pouvoir être formé, de pérenniser l'emploi et d'avoir un plan de carrière. Actuellement, GE2A dispose de 101 emplois dont 49 à temps plein.

Eviter la précarisation

Le groupement d'employeurs ne concerne pas exclusivement les associations, l'animation et le milieu sportif. Tous les secteurs d'activités sont concernés comme l'explique Marie-Pascale Chabot, directrice du Groupement d'employeurs de Saint-Pourçain-sur-Sioule : « Nous travaillons pour tout le monde, du secteur du bâtiment jusqu'à l'industrie, sans oublier les services ». Un groupement d'employeurs qui a la particularité d'avoir deux unités. Le premier est un GESA (Groupement d'Employeurs Solidaires Allier) qui propose des contrats en alternance, de professionnalisation et d'apprentissage : « Nous nous chargeons de tout, souligne Marie-Pascale Chabot. Nous mettons à disposition de l'entreprise une personne que nous allons former. Nous lui trouvons sa formation. Nous faisons pratiquement du sur-mesure par rapport aux besoins de l'employeur ».

L'autre groupement est plus classique avec la mise à disposition de personnes déjà compétentes et qualifiées. Là aussi, dans les deux cas, l'intérêt est de mutualiser pour arriver à des contrats à durée indéterminée : « Parce que souvent les entreprises ont envie de fidéliser ces personnes, et nous d'éviter la précarisation de l'emploi ».

Retrouvez le GE2A sur notre site

Source : La Montagne

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com