Vous êtes ici

Contournement nord-ouest de l'agglomération de Vichy

Etat et collectivités locales se rejoignent sur un tracé pour le futur CNO, depuis la présentation d’une simulation 3D, début mars.

«Très réaliste… le bruit en moins ». Tel est le sentiment d'un élu qui a assisté, début mars, à une réunion à la sous-préfecture au cours de laquelle la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (Dreal) a présenté une simulation en 3D du projet de futur contournement nord-ouest (CNO) de Vichy.

Maillon manquant du contournement de l'agglomération de Vichy depuis l'ouverture de son vis-à-vis « sud-ouest », en début d'année, cette future route nationale, du péage de l'A 719 à Espinasse au rond-point de la Goutte à Saint-Rémy-en-Rollat, est un vieux serpent de mer. Qui semble devoir enfin aboutir.

Des ajustements réalisés. Depuis la réunion à la sous-préfecture, les derniers points de désaccord entre la Dreal et les élus concernés par le tracé sont tombés, assure Elisabeth Cuisset, vice-présidente du Département et de la communauté d'agglomération. « Le consensus est désormais total entre Dreal et élus », indique-t-elle. « Le tracé n'est pas définitif, il peut évoluer, mais de quelques dizaines de mètres seulement », résume le maire de Charmeil, Franck Gonzalès. « Puisque le CNO devra se raccorder à l'existant, qu'il devra s'éloigner le plus possible des maisons tout en tenant compte des contraintes environnementales, il n'y a pas 50.000 solutions », poursuit-il. Tout au plus quelques ajustements possibles. Comme à Saint-Rémy-en-Rollat, où Alain Dumont dit avoir réussi à tenir un peu plus éloignée des habitations la jonction au rond-point de la Goutte.

Une réunion publique prévue ce printemps. Dans les prochaines semaines, le projet sera présenté publiquement. Il sera d'abord soumis aux conseils municipaux des quatre communes concernées (Espinasse-Vozelle, Charmeil, Vendat, Saint-Rémy-en-Rollat) avant une ou plusieurs réunions publiques organisées par la Dreal. Elle(s) devrai(en)t avoir lieu en avril ou mai.

La question du pépiniériste. Afin de trouver un consensus, le tracé se tient le plus éloigné possible des habitations. Mais il est une propriété sur laquelle le tracé doit passer : celle de la pépinière du Bois-Monet, à Charmeil. Au bout du chemin de la Vignouse, Philippe Bignon a installé, en 1990, sa maison et son exploitation. « Je ne suis pas opposé à vendre, mais il faut comprendre que je retrouverai difficilement la même chose ailleurs, dit l'exploitant, qui assure avoir des projets d'extension. « Cela fait des années que l'on m'amuse, je ne peux pas attendre ; si je ne me développe pas, je disparais. »

Construction pas avant 2020. Quand le CNO verra-t-il le jour ? Pas avant 2020, estiment les élus. Après présentation du projet, au printemps, puis la rédaction du cahier des charges de l'enquête publique, celle-ci pourrait être réalisée en 2017. Mais, la route n'étant pas inscrite au contrat de plan État-Région (CPER) 2016-2020, elle ne pourrait pas être construite avant le prochain, soit entre 2020 et 2024. « Notre espoir et que la Région nous aide pour que l'on puisse revoir l'actuel CPER », rappelle Elisabeth Cuisset.

Source : lamontagne.fr

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com