Vous êtes ici

Une seconde vie pour des hôtels vichyssois

Restaurer un ancien hôtel pour créer des appartements est un refrain connu à Vichy. Mais depuis quelques mois, ce phénomène s’accélère. Voici quelques exemples.

Les échafaudages fleurissent dans les rues de la cité thermale. Des façades sans vie depuis de nombreuses années s’offrent une nouvelle jeunesse. Souvent, il s’agit d’anciens hôtels, vestiges d’une ancienne vie. Pour les acteurs de l’immobilier, Vichy regorge de possibilités.

  • Le Louvre 

L’ancien hôtel de la rue de l’intendance est le plus proche des Quatre-chemins. Sa façade, bâchée pendant plusieurs années affiche maintenant un tout autre visage.
« Beaucoup de bâtiments sont classés, on ne peut pas faire ce que l’on veut, indique Antoine Pavorani, propriétaire. Le coût des travaux est supérieur mais je considère ça comme un avantage. On conserve un cachet. Le style à la vichyssoise est recherché. C’est ce que nous avons également fait avec l’ascenseur. Nous avons gardé l’ancienne cage, c’est plus sympa. On a vendu un étage et sur les quatre autres, des appartements de 110 à 200 m2 sont en location. On avait déjà de la demande pour de l’achat et de la location avant de faire les travaux. »
Contrairement aux autres, sa configuration a permis la création d’un parking sous-terrain, un vrai plus l’hyper centre.

  • Le Colbert

Le plus grand, le plus imposant. À l’angle des rues Maréchal-Foch et Source-de-l’hôpital, il va regrouper 18 logements de 40 à 110 m2 sur trois niveaux et, des commerces au rez-de-chaussée. « Fin 2018, les travaux seront terminés, confie Guy Perrin, propriétaire. On aura peut-être un peu de retard, mais on préfère prendre notre temps et faire de la qualité. Nous avons des gens intéressés mais il est encore trop tôt. À l’avenir, on espère que la réhabilitation du parc des Sources permettra la construction d’un parking sous-terrain, car nous n’avons pas de parking et le stationnement en ville n’est pas des plus simple. »

  • Le Molière 

À deux pas de l’Opéra, cet immeuble est au bord du square Général-Leclerc. « Dans un tel quartier, nous ne pouvons pas faire ce que nous voulons, explique Olivier Réolon, propriétaire. L’architecte des Bâtiments de France nous impose certaines règles, un peu contraignantes par moments. Nous avons malgré tout créé un espacé extérieur à chaque niveau, pour permettre aux appartements d’avoir une terrasse. C’est important. Surtout qu’il nous est impossible de construire des garages ou un parking. Les appartements, un par niveau, mesurent 107 m2 chacun. Ils sont tous à la vente et la plupart des investisseurs que nous rencontrons sont des retraités parisiens. »

  • La résidence Vendôme 

Nouvellement réhabilité, à l’angle de l’avenue Victoria et de la rue de la compagnie, cet ancien hôtel était auparavant la propriété de la communauté d’agglomération. Après un an et demi de travaux, les propriétaires, Aubry et Rany Dessapt-Larose viennent de mettre les douze logements en location.

« Après une longue durée de travaux, nous avons terminé en plein milieu de la saison. On a donc pris la décision de faire des locations temporaires pour le moment. » Les logements, de studio à T3 s’adressent à des curistes ou des vacanciers, mais pourront, à l’avenir, être convertis en location à plus longue durée.

Source : www.lamontagne.fr

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com