Vous êtes ici

Vicat investit à Créchy pour une production plus vertueuse

La cimenterie de Créchy du groupe Vicat investit environ 4,5 millions d’euros dans un gazéifieur qui transforme de la biomasse solide en gaz, combustible de substitution aux matières fossiles.

Grâce à Louis Vicat, inventeur en 1817 du ciment artificiel, l’entreprise familiale Vicat est une référence dans l’univers du ciment, granulat et béton. Créée en 1968, la cimenterie de Créchy est à la pointe de la valorisation énergétique avec 80 % des apports thermiques issus de la valorisation de matériaux de récupération (pneus, semences déclassées, etc.), en substitution des matières fossiles comme le charbon ou le coke. Les cendres issues des combustions, combinées dans le four avec les matières premières, forment du clinker, matière active du ciment.

Un cercle vertueux complété par l’utilisation de sables de fonderie ou de terres d’excavation pour réaliser la farine crue. « Certains grands groupes du BTP nous livrent de la terre et notre ciment retourne chez eux. Nous pouvons même reprendre du béton pour le transformer en granulats ou le réutiliser pour produire du clinker puis du ciment », précise Thibault Dumortier, directeur de l’usine.

Un gazéifieur breveté par Vicat

Mais pour garder une haute qualité permanente du ciment, les combustibles ne pouvaient dépasser les 40 mm. Les équipes R & D de Vicat ont donc déposé le brevet d’un gazéifieur permettant de brûler des combustibles jusqu’à 300 mm. En transformant la biomasse - uniquement du bois dans un premier temps - en gaz combustible, par procédé de pyrolyse, la cimenterie de Créchy espère substituer entre 6 et 10 % d’apports thermiques issus de cette valorisation. Les phases de tests commenceront fin 2017, pour un début d’activité au premier trimestre 2018. Un projet pilote financé en partie par l’Ademe.

Un autre investissement est prévu en 2017 : 300.000 euros seront dédiés à l’amélioration du laboratoire qualité du site, afin de contrôler et corriger en continu la constitution chimique des produits. Produisant majoritairement pour des clients locaux (250 km autour de Créchy), la cimenterie, qui emploie 70 personnes, a remis en état sa ligne ferroviaire en 2016. Un train par semaine livre la région parisienne.

Source : Bénédicte Rollet pour brefeco.com

Voir la fiche de Vicat

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com