BIJIN rend accessible la culture beauté et santé japonaise

Publié le 31/03/2022

Si on vous demande quel est le lien entre le Japon, ses rituels de beauté et Cusset, vous pourrez répondre sans vous tromper : Alexandra Polya ! Experte de la culture beauté japonaise et du marché de la cosmétique, cette cheffe d’entreprise a installé son site de conditionnement, logistique et les bureaux de sa société BIJIN, à Cusset depuis 2020. Elle y emploie une équipe de 9 collaborateurs, travaillant aussi pour les marques associées Takesumi et Le Charbon Actif Français.

« Vivre et travailler dans un même lieu, à proximité immédiate des écoles et des commerces, dans une agglomération où tout est accessible facilement, notamment pour nos livreurs, c’est mon luxe à moi ! » se réjouit Alexandra Polya, qui a quitté Lyon en 2020. Sa société BIJIN, littéralement « Belle femme » en japonais, est l’évolution logique d’une carrière riche menée en Asie. Après des études de langues et civilisations orientales en japonais, option coréen, la jeune diplômée s’envole dès 1996 au Japon, où elle passera 11 années. Formatrice/animatrice Asie pour le laboratoire Darphin, elle y découvre les bases de l’aromathérapie et le concept de la « beauté sur mesure ». « J’ai ensuite intégré la division prestige de Procter & Gamble et pris en charge le développement du travel retail pour le Japon, la Corée et la Micronésie. Mes voyages et responsabilités m’ont beaucoup appris sur le marketing, la communication et la gestion d’entreprise. J’ai aussi compris les rituels et gestes ancestraux de la culture beauté japonaise, autour de super ingrédients naturels et de technologies alliant modernité et tradition. Toutes ces compétences, j’ai eu envie de les retraduire dans une marque propre », explique celle qui a fait naître BIJIN en 2018, en parallèle de son parcours d’associée, pour la représentation France de la licence beauté Paul & Joe (groupe japonais Albion) depuis 2011.

BIJIN la beauté nippone minimaliste, élégante et raisonnée

Ayant très tôt pris conscience de la nécessité d’un retour à des pratiques plus saines et respectueuses de l’environnement, Alexandra Polya a choisi de s’appuyer sur sa passion pour les végétaux et la naturopathie afin de créer plusieurs marques complémentaires. « Au Japon, avoir une belle peau traduit une recherche de pureté à la fois hygiénique et spirituelle : la beauté est le reflet de notre bien-être intérieur. Dans notre société captivée par la prévention et le bien-être, la vision holistique au cœur de la culture japonaise depuis des siècles revient dans les préceptes de la beauté actuelle » insiste la créatrice. BIJIN propose ainsi, depuis 2018, des soins issus de super-ingrédients japonais et des formules « cosmedibles », pensées comme des aliments qui viennent nourrir notre peau. Les matières premières y sont peu ou non transformées, pour le respect de la peau et de l’organisme.

 

Bijin

 

Une ligne de soins entièrement réalisée par un laboratoire français de cosmétique végétal artisanal, pour des produits labellisés Ecocert. La majorité des soins corps, visage et bain sont multifonctions à l’image de l’huile de camélia, raffermissant et anti-âge pour le décolleté, les mains, le corps… Des produits 100% naturels, de qualité alimentaire et garantis sans aucun ingrédient de la pétrochimie, y compris le parfum. Leur efficacité réside dans le macérat, un principe actif issu de plantes rares et bienfaisantes, associée à une gestuelle ancestrale d’application. BIJIN complète son exploration de la culture japonaise, en proposant des accessoires (sacs, pinceaux…), ainsi que des céramiques fonctionnelles. Distillées dans l’eau, elles propagent leurs vertus antioxydantes, filtrantes ou encore anti-bactériennes. « La marque a été l’une des premières en France, dès 2018 à proposer des produits solides en poudre. Notre baume corps a été élu Meilleur Bio 2022 et nous avons reçu un trophée d’or innovation. C’est un marché de niche oui, mais qui se développe bien, avec de nombreux points de vente en magasin bio, concept store, en en ligne ou bien encore dans des enseignes comme Nature et Découvertes » complète Alexandra Polya. Cette dernière mise aussi sur une politique zéro déchet : 100% de conditionnements recyclables ou réutilisables, réutilisation des emballages des fournisseurs pour l’expédition des produits, limitation des importations, produits conditionnés sur place et envoyés depuis Cusset.

Le charbon actif, cet allié qui nous veut du bien

Deux autres marques, attachées aux traditions et au savoir-faire de l’artisanat japonais ont aussi vu le jour, autour du charbon végétal actif, utilisé pour la purification de l’eau depuis des siècles au pays du soleil levant, mais aux vertus multiples. La marque Takesumi importe un charbon de bambou du Japon, qui peut être en poudre, pour un usage pharmaceutique, digestif, dentaire, alimentaire… Pour aller plus loin dans sa démarche écoresponsable, Alexandra Polya a aussi longtemps trouvé un partenaire français. Elle a finalement trouvé dans l’Yonne, le dernier pyroliseur de charbon de bois artisanal en France. « Contrairement au charbon de barbecue, ce charbon de hêtre, charme ou frêne est carbonisé 3 jours entre 900° et 1200°, suivant une méthode romaine, sous une meule de terre.  Le bâton solide extrêmement poreux qui en découle, a la propriété d’attirer les toxines. Cette matière naturelle multifonctions, permet de filtrer l’eau, mais aussi éviter l’humidité, les mauvaises odeurs ou réduire les nuisances des ondes électromagnétiques. Travailler avec un partenaire français me permet une meilleure maitrise de tout le process et de favoriser le 0 déchet », explique l’innovante dirigeante. Avec environ 1500 points de vente, Le charbon actif français s’impose en leader hexagonal du marché et commence à s’exporter en Suisse, Belgique au Luxembourg et aux Etats-Unis.

 

Bijin

 

Une équipe dévouée

BIJIN, réunissant les 3 marques, compte aujourd’hui 9 salariés sur des postes de conditionnement, marketing, communication et suivi clientèle. « J’ai trouvé ici facilement des collaborateurs fidèles et dévoués, une équipe formidable, pilier de cette entreprise ! » insiste Alexandra Polya qui réalise toutes les étapes de conditionnement, mais aussi de service client, communication, marketing depuis ses locaux cussétois. Les équipes travaillent également en marque blanche pour certains groupes cosmétiques. L’année 2022 sera essentiellement consacrée à développer de nouveaux points de vente et notamment en intégrant, pour BIJIN, le réseau des pharmacies.

BijinBIJIN

8 rue du Pont de la Mère – Cusset

www.lecharbonactif.com

www.bijin-shop.com

contact@bijin-shop.com

 


Rédaction Bénédicte Rollet, NOTA Bene, pour les carnets économiques de Vichy Économie.

Vous souhaitez recevoir notre newsletter Vichy Eco ?

Demandez à être inscrit sur notre liste de diffusion en écrivant à :

communication@vichy-economie.com