Vous êtes ici

AUVERGNE RHONE-ALPES VA CONSACRER 20 MILLIONS D’EUROS A SON PLAN THERMAL

Ce lundi, à Châtel-Guyon, l’exécutif régional a présenté son Plan thermal 2016-2020 dont l’ambition est double : qu’Auvergne Rhône-Alpes devienne la « référence sur le champ de la prévention santé » et du thermalisme de bien-être et qu’elle atteigne, d’ici dix ans, le rang de première région thermale française en termes de fréquentation.

auvergne thermale

Auvergne Rhône-Alpes compte 24 stations thermales qui accueillent 130.000 curistes / Marielsa Niels / Auvergne Thermale

Auvergne Rhône-Alpes compte 24 stations qui accueillent 130.000 curistes et totalisent un chiffre d’affaires de 100 millions d'euros par an. Ce qui la place au troisième rang derrière l’Occitanie (180.000 curistes) et la Nouvelle Aquitaine (138.000).

Sur les 20 millions d'euros dont est doté ce Plan thermal, 17 millions seront consacrés au soutien des investissements pour la modernisation des thermes et pour le développement de nouvelles offres orientées bien-être et « pleine santé ». Ce qui permettra aux stations de répondre à des aspirations actuelles et d’être moins dépendantes des cures médicales prises en charge par l’assurance maladie.

Générer 300 millions d'euros d’investissement

« Ces 17 millions d'euros de la Région vont avoir un effet de levier : cet apport permettra de mobiliser des fonds des collectivités locales, des départements et de l’Europe et des financements d’opérateurs privés et d’établissements financiers. L’effet cumulé pourrait atteindre 300 millions d'euros d’investissement », affirme Laurent Wauquiez, président du Conseil régional Auvergne Rhône-Alpes.

Le directeur régional de la Caisse des Dépôts, Gil Vauquelin, a déjà annoncé que son établissement allait apporter 10 millions d'euros sur ses fonds propres auxquels s’ajouteront des crédits à long terme. Ce plan pourrait également aboutir à la création, dans les cinq ans, de 2.000 emplois directs et indirects.

Lancement d'un appel à projets

Soucieux que ce Plan thermal aboutisse d’ici la fin du mandat de l’actuelle majorité, Laurent Wauquiez et Nicolas Daragond, vice-président en charge du tourisme, ont annoncé qu’un appel à projets sera lancé en janvier prochain pour la sélection d’une dizaine de stations dont les projets sont suffisamment avancés pour que leur mise en œuvre puisse démarrer rapidement. Les autres pourront être accompagnées pour la définition de projets de « stations de nouvelle génération » dans le cadre d’un deuxième plan thermal.

La Région va consacrer 3 millions d'euros au soutien des actions collectives des stations : innovation (à travers les actions du cluster Innotherme), formation et promotion du thermalisme régional.

Source : www.brefeco.com / Sylvie Jolivet