Vous êtes ici

Vichy : 2.700 foyers éligibles à la fibre optique

Orange déploie un réseau de fibre optique pour les particuliers de l’agglomération vichyssoise. Dans la cité thermale, 2.700 foyers peuvent accéder à cette technologie. Pour l’instant.

fibre optique vichy

L’opérateur historique des télécoms installe la fibre optique dans l’agglomération vichyssoise. Pour le moment, 2.700 logements de la cité thermale peuvent être raccordés à ce réseau, moyennant une souscription. Et cela ne fait que commencer. Orange prévoit un déploiement dans vingt-trois communes de l’agglomération d’ici 2022. Des travaux ont d’ailleurs débuté en août dernier à Cusset et Abrest.

1. Pourquoi la fibre optique arrive en ville ?

Parce que l’opérateur a signé en février 2012 une convention avec les agglomérations de Clermont-Ferrand, Vichy, Moulins, Montluçon, Aurillac, le Puy-en-Velay, et les communes de Riom et Saint-Flour. Il s’est engagé à déployer un réseau FFTH (fiber to the home ou la fibre optique jusqu’au domicile) pour permettre aux particuliers d’accéder au très haut débit d’ici 2022.

2. Quelles communes seront équipées ?

Le réseau sera déployé dans les 23 communes de l’ancienne agglomération Vichy Val d’Allier (VVA). En revanche, la convention ne comprend pas le secteur de la Montagne bourbonnaise avec lequel VVA a fusionné pour former Vichy Communauté en début d’année.

3. Comment cette technologie arrive jusqu'à l'abonné ?

 L’opérateur installe des armoires de rue dans les quartiers pour amener la fibre optique au plus près des habitations. Il négocie les lieux d’implantation avec chaque commune. À Vichy, 21 armoires sont installées pour le moment. Chacune d’entre elles peut alimenter 350 logements en moyenne. Une prise terminale optique est ensuite installée chez le particulier pour relier sa box à la fibre. Dans les immeubles, il faut obtenir l’accord du syndic de copropriété pour être raccordé au réseau.

4. Comment les travaux progressent-ils ?

Orange équipe en priorité les communes et les quartiers où le débit ADSL (réseau en cuivre) est faible. À Vichy, par exemple, l’opérateur a installé des armoires de rue dans le quartier des Ailes. « Le débit oscille entre 1 et 2 Mbit/s et dans certains quartiers d’Abrest, les habitants ont à peine 1 Mbit/s, indique Jean-Claude Garret, directeur des relations avec les collectivités locales de la délégation Auvergne d’Orange. Avec la fibre, ils pourront accéder à 200 voire 500 Mbit/s en fonction de l’offre souscrite chez l’opérateur. »

5. Les particuliers sont-ils obligés de souscrire à une offre chez Orange ?

Non. Le réseau est ouvert à tous les opérateurs. C’est une obligation. Concrètement, les armoires de rue sont des points de mutualisation sur lesquels d’autres prestataires peuvent se raccorder pour commercialiser leurs propres abonnements. Toutefois, Orange est pour l’instant le seul opérateur présent sur ce marché dans l’agglomération vichyssoise.

6. Quelle est la position des autres opérateurs ?

C’est celle du « oui, mais pas tout de suite… » Si SFR, Free et Bouygues Télécom montrent leur intérêt pour la fibre optique sur le plan national, les boutiques de l’agglomération commercialisent toujours des abonnements ADSL. « Nous ne sommes pas présents sur le réseau fibre optique déployé à Vichy, mais nous y viendrons », assure Cyril-Frantz Honegger, directeur des relations régionales de SFR pour le Centre Est de la France. L’opérateur, qui annonce 9 millions de foyers éligibles sur son réseau dans l’Hexagone, ne donne aucun calendrier. Idem chez Free. « On a vocation à être présent dans les zones moyennement denses, assure le service presse de l'opérateur. En 2011, on a conclu un accord avec Orange pour déployer des réseaux FTTH dans ces secteurs. Ainsi, on n’aura pas besoin de créer un réseau parallèle. » Une bonne chose mais, pour l’usager, la liberté de choisir son opérateur n’est pas pour tout de suite.

Source : www.lamontagne.fr