Vous êtes ici

Autoroute A719 : le bilan chiffré du premier anniversaire

APRR annonce 4.500 voitures par jour sur l'autoroute A719 depuis son ouverture. Sur la départementale, à Cognat, il y a plus de 3.000 véhicules en moins.

Vichy-autoroute A719

Douze mois, c'est court, alors difficile de tirer des certitudes de ces « 4.500 véhicules en moyenne par jour », annoncés par APRR. Dont 15 % de camions, ce qui correspond au trafic moyen sur le réseau autoroutier français, qui est de 14 % selon Association des sociétés françaises d'autoroutes et d'ouvrages à péage (Asfa).

Plus que 5.270 véhicules à Cognat en 2015

Pour la société autoroutière, qui annonçait l'an dernier un objectif de 8.000 véhicules\jour à l'horizon 2020, c'est « un bilan plutôt encourageant »

D'autres chiffres permettent de compléter : la fréquentation de la départementale 2009, entre Gannat et Vichy, est descendue à 5.270 véhicules en 2015, indique le service des routes du Conseil départemental de l'Allier. On approche des 10.000 véhicules en additionnant les deux chiffres, ce qui correspond au comptage « officieux » réalisé par les élus du village. Mais c'est bien plus haut que le comptage officiel réalisé par les services du Département : 8.200 à 8.400 véhicules en moyenne de 2010 à 2014 sur la D2009.

Ce n'est pas forcément surprenant puisque APRR signale aussi que le trafic routier a progressé de 12 % sur la section gratuite qui existait déjà, du péage de l'A71 à Gannat.

Pour APRR, l'A719 est positionnée « comme une autoroute qui contribue au développement de l'attractivité économique et touristique de l'agglomération vichyssoise ». C'est aussi l'avis du maire de Vichy, Claude Malhuret (LR), un an après l'ouverture.

« Ce qui est important c'est la dynamique Clermont-Vichy, dans le cadre de la métropole, indique-t-il. Aujourd'hui, pour la plupart des gens qui sont pressés, des décideurs, moi le premier, cela a changé complètement nos rapports avec Clermont. Avant, on commençait déjà à aller plus facilement à Clermont qu'à Moulins : maintenant, il n'y a plus photo, c'est nettement plus rapide. Et dans le cadre métropolitain et économique, c'est fondamental. Cela change le temps et l'ambiance. De ce point de vue local, je considère que c'est un progrès. Il fallait cette liaison Vichy-Clermont, vous avez déjà ça partout en France. »

« Les gens se rendent compte que cela fait gagner du temps. »

Jean-Michel Chavarochette, président de la Chambre de commerce et d'industrie de Vichy-Moulins, estime qu'il faut attendre avant de conclure : « Cela prend du temps mais c'est en train de monter, on le sent. Les gens se rendent compte que cela fait gagner du temps, par exemple pour aller à Montluçon. Il y a eu des retombées pour le Sommet de l'élevage à Cournon, avec des personnes qui ont préféré dormir à Vichy : le matin, c'était plus rapide pour eux que pour ceux qui étaient à Royat et avaient Clermont à traverser ! »

Source et photo : lamontagne.fr