Vous êtes ici

L'idylle entre les Parisiens et l'Auvergne en cinq chiffres

auvergne terre d'accueil

L'Auvergne terre d'accueil. Après un long travail (plus de 10 ans) sur sa politique d'attractivité, l'Auvergne réussit à attirer de nouveaux habitants. Cela a pour effet de dynamiser la vie économique et démographique locale. 

auvergne terre d'accueil

En France, ils sont 100.000 chaque année à quitter la ville pour s'installer à la campagne, trompant ainsi la dynamique de l'exode rural que connait notre pays depuis l'après guerre. 

Il y a quelques mois, Adeline, son mari et leurs enfants habitaient un 60 m² dans la capitale. Aujourd’hui, ils vivent dans une maison de 170 m² près de Vichy."Quand on crée une entreprise ici, on vous déroule le tapis rouge" nous dit-elle. Et aujourd'hui elle ne regrette pas son choix. 

Son témoignage nous a incité à revenir sur les raisons et les conséquences de cette nouvelle histoire d'amour entre l'Auvergne et les habitants de la capitale.

Les chiffres qui traduisent l'attractivité auvergnate

26.800Personnes se sont installées en Auvergne entre 2013 et 2014. Cet apport migratoire a ainsi permis à la démographie de la région d'augmenter malgré un solde naturel négatif.

4.352C'est le nombre d'habitants net qui a été gagné en Auvergne sur la même période.

27% C'est le pourcentage des nouveaux arrivants nous venant d'Île-de-France. Bienvenue !

88% C'est le pourcentage des personnes venues s'installer en Auvergne et qui compte y rester pour de bon. L'Auvergne, quand on l'aime on ne la quitte pas !

12 à 7L'Auvergne a gagné 5 places dans le classement des régions acceuillant le plus de monde.

Nouveau deal pour une nouvelle vie

L'Auvergne réussit à attirer de nouveaux habitants, non seulement grâce à son cadre de vie, mais aussi par une politique lancée en 2006 par l'ARDTA (Agence régionale de développement des territoires d'Auvergne) et son programme New Deal.

En deux mots : le New deal est un système unique en France, dont la dernière "version" a été lancée le 9 novembre dernier. Il cherche à valoriser directement l'image de la région et à dynamiser le paysage économique Auvergnat.

En effet, la croissance de la création d'entreprises se maintient depuis deux ans sur le territoire, respectivement de 5.5% en 2016 et 6.7% en 2017 selon les chiffres de l'Insee. 

Seul point noir à l'horizon, l'avenir incertain de l'ARDTA qui subit de plein fouet le rassemblement des régions Auvergne et Rhône-Alpes. Ces changements font craindre à certains élus une centralisation des décisions dans la région lyonnaise et un regard trop tourné vers l'international, délaissant ainsi les villes et villages du central.

www.lamontagne.fr

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

communication@vichy-economie.com