Vous êtes ici

Communication économique

La Communauté d'agglomération de Vichy val d'Allier a lancé le troisième volet de la campagne de communication : des entreprises « Made in VVA ».

Le visage du responsable de production de la Confiserie Moinet Vichy Santé, Bernard Bouillot, a été familié pour bien des passants… Pendant trois semaines, l’homme s’est exposé en grand et petit format, dans plusieurs endroits de l’agglomération, avec la célèbre boîte bleue à carreaux vichy dans une main et une pastille dans l’autre. Bref, il « tient la (dragée) pastille haute… »
Avec Sylvie Flament, assistante maternelle, Antoine Corre, responsable de projet chez Ligier, et Stéphane Devulder, directeur
industriel de Valmont, il a dit oui pour être l’un des visages du troisième volet de la campagne de communication, initiée l’an dernier par Vichy Val d’Allier, en faveur du développement économique.

Des compétences très riches

« Cette campagne vise d’abord à développer un sentiment de fierté chez les habitants, encourage Jean-Michel Guerre, président de VVA. Elle joue un rôle de prescripteur des compétences très riches, notamment industrielles, du bassin. À ce titre, elle s’adresse aussi aux professionnels et institutionnels du monde économique ».
Le concept est inédit, avec chaque fois : la photo décalée du patron ou de l’un de ses salariés sur un fond uni et coloré ; celle du produit ; la présentation de l’entreprise du secteur public ou privé (nom, logo, situation géographique dans l’agglo et effectif ) ; une accroche basée sur  un jeu de mot sympa et accessible. Chaque visuel reprend aussi l’estampille « Made in VVA » et la signature « Nos entreprises ont du talent ».

Un jeu d’acteur

Du talent, il en a fallu au débutant Bernard Bouillot pendant la séance photo : « C’était comme un jeu d’acteur ! J’avais bien vu les premières campagnes, mais j’ai été un peu surpris et hésitant quand on m’a demandé de participer». Il semble cependant plutôt content du résultat : « C’est gratifiant d’être là pour sa société ».
Gilles Michaille, son patron, estime que cette campagne « amusante » a plusieurs atouts pour les entreprises : « Mettre en avant de vraies gens est un bon moyen de communication, à l’extérieur comme en interne. J’ai aussi découvert des entreprises que je ne connaissais pas, moi qui évolue pourtant dans le monde de l’économie locale ».
Douze “visages” ont déjà été révélés, et l’Agglo envisag e de poursuivre sa campagne , peut-être sous une forme différente, mais avec le même esprit, « car le territoire ne peut pas marcher sans Stéphane, Sylvie, Bernard, Antoine et tous les autres… ».

 

Source : la Montagne