Vous êtes ici

Euro 2016 : les Slovaques ont pris leurs marques à Vichy

L'équipe nationale de Slovaquie a choisi Vichy et ses infrastructures pour établir leur camp de base pour l'Euro 2016.

stade darragon de Vichy

Un mois tout juste avant la venue de l’équipe de football à Vichy, sept représentants de la Slovaquie ont fait le tour des installations.

Bientôt l'Euro ! Du 10 juin au 10 juillet, la France se met à l'heure du ballon rond. Et Vichy n'échappera pas à cette fête populaire. Comme elle en a pris l'habitude lors des grands événements sportifs, la cité thermale sera au cœur de l'événement. Elle accueillera l’équipe nationale de Slovaquie, qui a choisi Vichy pour établir son camp de base, dès le 6 juin.
En quelques années, la ville s'est taillée une belle réputation en matière d'accueil de sportifs de haut niveau. Il faut dire que les infrastructures hôtelières et sportives mises à disposition sont plutôt attractives. « Nous bénéficions d'un environnement calme, agréable à vivre et propice à des conditions optimales de séjour et de préparation», souligne le service communication de la ville.

Ils sont arrivés jeudi après-midi, repartis vendredi à l’heure du déjeuner. Un mois jour pour jour avant d’établir leur camp de base à Vichy pour l’Euro 2016, sept membres de la délégation de football slovaque sont venus superviser les installations sur les bords de l’Allier.

« C’est un équipement de très haut niveau »

Le rythme des visites a été soutenu. La délégation a commencé son court séjour vichyssois par l’hôtel Les Célestins, où elle prendra ses quartiers à partir du 6 juin. Cinquante chambres ont été réservées, sur deux étages. « Salle de jeu, de réunion, de repos, vidéo… Tous nos salons seront mis à leur disposition », explique Bernard Citreux, le directeur de l’établissement, qui a guidé les représentants slovaques et répondu à toutes leurs interrogations, pendant près de 2 h 30.

Hier matin, ce sont les installations sportives qui ont été au centre de toutes les attentions. La qualité du terrain n°1 du centre omnisports, qui accueillera les entraînements à huis clos, a ravi le coach assistant de la sélection slovaque. « C’est un équipement de très haut niveau. Il a été vraiment bien préparé », s’est réjoui Stefan Tarkovic.

La pelouse du Darragon prête juste à temps

La délégation s’est ensuite rendue au stade Darragon, où le terrain était encore dénué du moindre brin d’herbe en début de semaine. Les rouleaux de pelouse ont été installés par l’équipe lyonnaise de Parc et sports, entre mardi et hier, dans la matinée. À point nommé accueillir les Slovaques.

La pelouse doit désormais être bichonnée, régulièrement arrosée, pour bien s’enraciner en tout juste 30 jours, au lieu des deux mois habituellement prescrits. Un calendrier contraint qui, s’il n’a pas échappé aux représentants de la Slovaquie, n’est pas un motif de réelle inquiétude. « Il y a encore quelques détails à régler, reconnaît Peter Palencik, le chef de la délégation. Mais nous ne doutons pas que tout sera prêt au moment voulu. » Pour l’heure, le stade Darragon ne doit accueillir qu’un entraînement public, toutes les autres séances étant programmées dans l’intimité du terrain n°1.

Questions à Stefan Tarkovic, coach assistant de la Slovaquie :

Pour quelles raisons le choix de la délégation slovaque s’est-il porté sur la ville de Vichy ? On ne voulait pas être dans une grande ville, ce qui aurait représenté plus d’inconvénients que d’avantages. C’est plus difficile de bouger et ça pousse plutôt à rester dans nos quartiers, entre quatre murs. Là, les alentours de Vichy sont jolis. C’est une ville avec des parcs agréables. C’est important que les joueurs aient du temps pour leurs loisirs.

Quel accueil avez-vous reçu des Vichyssois ? Partout où on est allés, on a vu des gens souriants. C’est très appréciable car ça peut aussi jouer sur le moral des joueurs. C’est aussi pour cette raison que l’on ne voulait pas avoir un hôtel juste pour nous. C’est important de voir d’autres visages et de ne pas être toujours entre nous, les uns sur les autres.

 

Source : lamontagne.fr / newsauvergne.com / photo Ville de Vichy