Vous êtes ici

Vichy se lance dans l'électro-mobilité

ecomobilite vichy

Quatre bus électriques circuleront en septembre sur la ligne principale du réseau Mobivie de l’agglomération de Vichy. Ces véhicules fabriqués par Bolloré seront opérés par Transdev, le nouvel opérateur de transport public.

 depot bus vichy

Pose de la première pierre du futur dépôt du réseau Mobivie le 21 décembre 2017.

De gauche à droite : Jean-Marc Germanangue, vice-président de Vichy Communauté délégué aux transports, Jean-Sébastien Laloy, maire de Cusset et vice-président de Vichy Communauté,

Frédéric Aguilera, maire de Vichy et président de Vichy Communauté, André Crouzier, vice-président de Vichy Communauté, délégué aux bâtiments

« Ce n’est pas une expérimentation que nous allons mener en septembre prochain: nous allons mettre en service quatre bus électriques sur la ligne principale du réseau urbain », explique Jean-Marc Germanangue, vice-président de Vichy agglomération (39 communes, 85.000 habitants). Ce projet a séduit les opérateurs de transport public. Au point que les quatre majors de ce secteur - Keolis, Transdev, Ratp Dev et CarPostal - se sont portés candidats lors du renouvellement de la délégation de service public.

« C’est assez rare en France qu’une petite agglo comme la nôtre se lance ainsi dans l’électromobilité. Cela représente une véritable défi pour les opérateurs de transport public ». Ce contrat d’une durée de 8 ans a finalement été attribué à Transdev en décembre 2017. Ce groupe qui succède à Keolis prendra les commandes du réseau Mobivie en septembre 2018. 

« Les négociations ont été difficiles », rappelle le vice-président, « car les offres financières des quatre candidats étaient très proches, et répondaient aux critères imposés par l’agglomération ». A savoir : respecter une subvention d’équilibre maximale, fixée à 3 M€/an. La balance a penché en faveur de Transdev car cet opérateur proposait un coût au kilomètre inférieur à celui de ses concurrents, mais aussi car son projet en matière d’électromobilité était le plus proche de celui de la collectivité. Dans le cadre de son contrat, Transdev s’est engagé à acheter quatre bus standards, fabriqués par Bolloré.

4 bus pour 50% du trafic

Ces véhicules seront affectés à la ligne principale du réseau qui dessert l’agglomération d’est en ouest. « Cette ligne n’a pas été choisie au hasard car elle capte 50% de la fréquentation globale mais ne réalise que 22% de l’offre kilométrique », précise Sandro Carletti, directeur du service mobilité de l’agglomération. « Ce qui veut dire qu’avec quatre bus, nous transporterons la moitié de la clientèle ».

Le réseau Mobivie dessert six communes avec huit lignes régulières. Il enregistre 1,3 million de voyages par an pour une offre d’environ 950 000 km. Les bus électriques seront rechargés tous les soirs au dépôt. « Ce qui devrait être suffisant, car ils ont une autonomie théorique de 220 km pour une ligne qui en compte 190 », indique Jean-Marc Germanangue. D’ores et déjà, la collectivité prévoit de poursuivre la mutation du parc vers des véhicules non polluants. Elle souhaite en effet que trois autres lignes soient opérées avec des bus électriques. « Pour cela il en faudrait six de plus ». Pour l’instant, aucune échéance n’est fixée pour acheter ces véhicules. « La seule échéance que nous ayons est d’ordre économique car il faudra prévoir des infrastructures de rechargement supplémentaires. Ce qui représente un investissement important qui sera pris en charge par l’agglomération ».

Construction d’un dépôt pour favoriser la concurrence

En effet, Vichy agglomération a décidé de construire un nouveau dépôt afin de favoriser la concurrence. « L’ancien dépôt appartenait à Keolis. De ce fait les autres opérateurs de transport ne souhaitaient pas se positionner sur nos appels d’offres car ils auraient dû en construire un. Ce qui les mettait hors jeu au niveau de la compétition », note l’élu. Aussi, la collectivité a décidé en décembre 2017 d’investir 2,5 millions d’euros (HT) dans la construction d’un tel bâtiment. « Nous le mettrons à la disposition du délégataire contre le versement d’un loyer ». Ce dépôt a bénéficié d’un million de subventions de la part du Conseil départemental de l’Allier et de l’Etat. Il sera inauguré en septembre 2018.

Source : www-mobilitesmagazine-com

Voir le précédent article de la Montagne sur le dépôt de bus

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

communication@vichy-economie.com