Vous êtes ici

Création de la Banque Publique d'Investissement en Auvergne

Auvergne-bpi a pour but de soutenir l’activité et l’emploi. Son lancement officiel s’est effectué, hier, en présence de nombreux acteurs de l’économie régionale.

En présence d’un de nombreux chefs d’entreprise auvergnats et de personnalités diverses, le nouveau préfet de région Michel Fuzeau a précisé que la bpi est « un outil créé par le gouvernement, qui associe l’État et la Caisse des dépôts pour soutenir l’activité et l’emploi ».

Véritable « bras armé » des pouvoirs publics, la bpi a pour mission de « faire converger » leurs efforts et ceux des entreprises. Nicolas Dufourcq, directeur général de bpifrance, a abondé, soulignant que bpifrance oeuvre au « développement des ambitions des entreprises », afin de les aider à « croître plus vite, innover plus et aller à l’exportation : l’argent pour les soutenir est là, c’est désormais un problème de démarche et d’état d’esprit », a-t-il conclu.
René Souchon, président du Conseil régional , a réaffirmé alors la volonté de la région Auvergne de travailler en partenariat avec la bpi, afin d’aider au redressement de l’économie.

« Une nouvelle ère s’ouvre, a-t-il déclaré, avec un nouvel ancrage territorial et de nouveaux moyens ». Ces derniers, ont insisté tour à tour les trois intervenants lors de ce lancement officiel, ont notamment pour but de favoriser l’innovation et l’exportation. Pour y parvenir, la bpi a vocation, selon l’expression de son directeur général, à « faire la courte échelle au marché ».
Les prêts ou participations au capital qu’elle consent, de l’ordre du tiers des besoins de financement des entreprises, ont ainsi un effet de levier favorisant le concours des banques privées.

www.bpifrance.fr

 

Source : La Montagne (3-09)