Vous êtes ici

La bonne affaire du tourisme d'affaires pour Vichy

En 2015, Michelin, Limagrain, La Poste, ERDF ou encore la CFTC ont choisi Vichy pour organiser un congrès. Le secteur affiche une hausse continue depuis 2010.

Voici cinq ans, l’office de tourisme de Vichy a choisi de créer un département « sports » et un département « tourisme d’affaires » pour être plus efficace. Les clubs et fédérations sportives traitent avec les services installés au centre omnisports, les entreprises avec ceux du palais des congrès. D’après Jérôme Joannet, le directeur de l’office de tourisme, cette séparation a été bénéfique puisque le tourisme d’affaire est en plein développement à Vichy depuis cette date.

palais des congres - vichy

« Entre 2010 et 2015, la hausse moyenne du chiffre d’affaires est de 13 %. Chez nos partenaires, notamment hôteliers, le volume d’affaires est en hausse de 12 % sur cette période », indique le directeur de l’office de tourisme. Et cela, alors même que le marché est moins porteur.
« Depuis 2010, en raison de la crise, les entreprises ont tendance à regrouper leurs conventions en une seule, au lieu de trois ou quatre régionales »

2015 :  le chiffre d’affaires a augmenté de 10 %. « Ce fut l’année des gros coups. Nous avons consolidé notre place en Auvergne, puisque toutes les grandes entreprises sont venues faire des séminaires à Vichy : L’Oréal, Michelin, Limagrain, La Poste et ERDF. Nous avons aussi attaqué le marché international, avec le congrès international du caoutchouc, en octobre », se félicite Jérôme Joannet.

Autre « gros coup », le congrès confédéral de la CFTC qui, pendant quatre jours en novembre, a réuni 1.200 personnes au Palais des Congrès - Opéra.

Selon Jérôme Joannet, « dans les trois étoiles, quatre étoiles et cinq étoiles de la ville, le tourisme d’affaires représente 38 % du chiffre d’affaires ». 

Le regard vers Lyon. Si les poids lourds régionaux comme Limagrain ou Michelin ont leurs habitudes à Vichy, la fusion de l’Auvergne et de Rhône-Alpes offre un potentiel supplémentaire de 200.000 entreprises. Jérôme Joannet espère même dépasser les frontières régionales et nationales : pour la première fois en 2016, l’office du tourisme participera à un salon dédié à Genève (Suisse).

2016 s’annonce-t-elle bien? « Difficile à savoir ». Car les entreprises se décident de plus en plus tard. « En janvier 2015, nous avons accueilli la convention annuelle des 400 directeurs d’agence du CIC. Et nous n’avons été prévenus que six mois avant, en juillet 2014, ce qui représente un délai très court.

Source : lamontagne.fr