Vous êtes ici

Les Thermes des Dômes et Callou : nouveau programme Thermaligne

Les Thermes des Dômes ont ouvert il y a 10 jours. Ceux de Callou ouvriront le 4 avril prochain. Le programme d’éducation thérapeutique Thermaligne se met en place cette saison.

L'an dernier, les Thermes des Dômes et Callou ont reçu 7.909 curistes conventionnés (en hausse de 2,58 %) et 4.327 curistes non conventionnés.

Pour cette nouvelle saison qui a débuté le 1er février, les thermes vichyssois espèrent bien faire mieux. Côté innovation, ils poursuivent la mise en place de programmes d'éducation thérapeutique avec en particulier cette année la mise en place de Thermaligne (*).

« Ce nouveau programme va côtoyer celui de Maigrir à Vichy, indique Jean-Luc Sicot, directeur des thermes. Il répond à une attente car il permet à un patient de connaître l'origine d'un syndrome métabolique ou d'un surpoids. C'est une aide pour la prise de conscience de son rapport à l'alimentation. »

Après un entretien avec un professionnel de santé, les candidats à Thermaligne sont accompagnés en terme de soins, d'activité physique et de nutrition.

« Ce programme se différencie des autres par la personnalisation des activités définies lors du bilan éducatif partagé en début de séjour, souligne le directeur des thermes. Mais nous allons au-delà de la cure puisqu'il y a un suivi à trois et six mois. Ce programme doit être un accompagnement dans le quotidien. »

Chercher en profondeur

Qu'est-ce qu'un bilan éducatif partagé ? C'est un rendez-vous avec une infirmière, une diététicienne et un éducateur sportif qui parle d'activité physique et pas de sport, question de ne pas effrayer les patients. Par un suivi tout au long du séjour, ces professionnels « cherchent en profondeur, les raisons qui n'aident pas le patient dans son quotidien, précise Jean-Luc Sicot. À noter qu'il y a toujours un retour au médecin traitant. »

Les thermes travaillent déjà sur d'autres programmes d'éducation thérapeutiques qui pourront aussi accompagner une cure conventionnée, avec notamment un après cancer du sein avec le CHU Jean-Perrin et le professeur Bignon, et un programme pour mieux maîtriser son corps après de la chirurgie bariatrique (pose d'anneau gastrique ou gastroplastie).

(*) Validé par l'Agence régionale de Santé, ce programme est monté en collaboration le Conseil national des établissements thermaux et l'Association française pour le développement de l'éducation thérapeutique.

Source : lamontagne.fr