Vous êtes ici

Infrastructure : le chantier de l’autoroute entre l’A71 et l’agglomération vichyssoise est entré dans sa phase active

Après plusieurs mois de travaux de préparation, la construction de la section autoroutière Gannat-Vichy vient de démarrer. APRR prévoit deux ans de travaux pour ces 14 km pour lesquels 8 ouvrages d’art seront construits.

La future liaison autoroutière entre Gannat et Vichy trace enfin sa route dans la Limagne bourbonnaise. Jusqu'à maintenant, il ne s'agissait que de travaux préparatoires néanmoins indispensables.

Depuis un peu plus de quinze jours, le chantier est rentré dans sa phase active. « Nous commençons par le décapage de la terre végétale, tout en attaquant le terrassement, explique Sébastien Blanc, conducteur d'opération pour APRR. Nous essayons d'équilibrer au maximum la circulation des matériaux. Cela évite également de faire venir de la matière prélevée dans les carrières. »

Ce qui est enlevé d'un côté est, si possible, réutilisé de l'autre. D'après Sébastien Blanc, 1.300.000 m ³ de matériaux vont être bougés sur le chantier de l'A719.

Déblais et remblais

Cette gestion des déblais et remblais est rendue encore plus compliquée par le morcellement du chantier. Il est actuellement partagé en trois sous-sections. Trois zones délimitées par la voie ferrée Gannat/Saint-Germain-des-Fossés que croise l'A719 à deux reprises.

Pour ces croisements, la construction de deux ponts-rails va débuter prochainement. C'est Réseau ferré de France (RFF) qui assure la maîtrise d'ouvrage de ces ouvrages qui seront ripés sous la voie ferrée au mois d'août.

Quand les ponts-rails seront en place, les engins d'Eiffage Travaux publics pourront circuler sur la totalité du parcours de cette liaison autoroutière.

Pour l'instant, c'est surtout sur la sous-section entre la fin de la bretelle d'autoroute et Cognat-Lyonne, le long de la RD 2209, que le chantier est le plus actif.

Mais, peu à peu, les engins vont progresser, notamment pour construire toute une série d'ouvrages d'art. Sur les 14 kilomètres de cette 2 x 2 voies, il y aura huit ponts et dispositifs hydrauliques pour les ruisseaux et l'écoulement d'eau. Le croisement avec les routes départementales et communales va nécessiter la construction de huit ouvrages d'art.

Un premier pont est en construction sur la RD 36, sur la route de Monteignet. Cet ouvrage est actuellement construit à côté de la départementale actuelle. Quand ce pont sera fini, la RD 36 sera détournée dessus. La circulation routière n'aura jamais été stoppée. À ce niveau, l'A719 sera creusée en dessous du niveau des terres. Au croisement avec la RD 117, ce sera le contraire puisque la route départementale sera en hauteur.

Après trois ans d'étude, la phase de construction va durer deux ans.

 

Source : La Montagne du 30 avril 2013