Vous êtes ici

Le court-métrage s’installe à Vichy

Les carnets économiques du territoire

Du 17 au 24 mars prochain, Vichy vibrera au son des bobines de son 7ème Festival du Court-Métrage. Porté depuis ses débuts par des étudiants de l’IUT d’Allier et le ‘’Club audiovisuel de Vichy’’, ce festival s’orchestre depuis deux ans sous la baguette de l’agence de communication ‘’En attendant l’été’’, spécialiste de la création audiovisuelle. Un festival qui soutient les amateurs mais pas que, s’inscrivant dans un bel élan complémentaire des forces et formations locales.

festival court metrage Vichy

L’histoire du Festival du Court-Métrage de Vichy se construit il y a 7 ans, avec l’envie commune du Club audiovisuel de Vichy et de l’IUT d’allier, de mettre en avant les productions amateurs. Parce que tous les grands noms du cinéma ont commencé avec quelques bouts de ficelles et une petite caméra empruntée aux parents, le duo d’organisateurs souhaite valoriser, le temps d’une soirée, ceux qui débutent ou n’ont pas le poids des grandes machineries professionnelles. Le Club audiovisuel devient alors le tuteur d’un projet des étudiants SRC (Services et Réseaux de Communication), devenus aujourd’hui étudiants en Métiers du Multimédia et de l’Internet (MMI). De suite l’étincelle prend, soutenue par Vichy Val d’Allier, qui met à disposition les locaux du Pôle Universitaire de Vichy, et  la ville de Vichy. Organisé pendant 5 ans sur une soirée, le festival a pris un autre essor l’an dernier avec l’arrivée de l’agence de communication globale En Attendant l’été. ‘’Le Festival avait besoin d’un organisateur, et de quelqu’un qui coordonnerait le travail des étudiants. Adrien Boutry, qui fait partie de notre équipe, est un ancien étudiant de la formation SRC Vichy, alors on s’est tout naturellement adressé à nous pour soutenir ce festival. ‘’En attendant l’été’’ est devenu le tuteur des étudiants de MMI et TAIS portant le projet ’’ explique Mathieu Carton, fondateur de l’agence vichyssoise. Organisé l’an dernier sous 12 jours, le festival sera, pour cette saison, animé sur 8 jours avec une soirée de clôture et de remise de prix. Une édition marquée par un financement participatif qui vient de recueillir les 2 500 euros manquants, permettant une communication régionale et nationale efficace.

Un festival coopératif

Le comité d’organisation (de pilotage) de ce 7ème festival est composé de 14 membres, dont 6 étudiants  issus de la formation MMI et de la Licence Professionnelle Techniques et Activités de l'Image et du Son (TAIS) de l’IUT d’Allier, des acteurs du Pôle Universitaire de Vichy, du Club audiovisuel de Vichy et de l’agence ‘’En attendant l’été’’. Tous en sont convaincus : ‘’Pour pérenniser ce festival qui offre un regard différent sur le court métrage, il faut qu’il se professionnalise et se développe’’.  Malgré le soutien du Conseil départemental de l'Allier, de la Communauté d'Agglomération de Vichy Val d'Allier, des villes de Vichy, Saint-Germain-des-Fossés et Seuillet, du Pôle Universitaire de Vichy et d’acteurs privés, cette édition manquait de moyens pour s’afficher en grand dans la toute nouvelle région Auvergne Rhône-Alpes. Portant dans son ADN son fonctionnement coopératif et solidaire, le festival a demandé l’aide du public et des entreprises locales qui ont répondu présent via la plate-forme Ulule.
6 jours avant la clôture du financement, plus de 2 500 euros ont été réunis, prouvant l’attachement des habitants et des entreprises de l’agglomération à cette manifestation.

Plus de 2 500 euros qui seront bien utilisés : ‘’Nous allons mettre en place des outils de communication adaptés mais aussi élaborer une campagne de presse sur différents médias, avec  parution dans la presse locale, régionale, voire nationale et diffusion de messages sur les radios et télévisions locales.
L’impression et la diffusion de supports de communication seront aussi possibles grâce à ce financement généreux du public’’, précise Mathieu Carton, heureux d’assurer ainsi une vraie visibilité et notoriété au festival. Cette prise en charge du développement d’outils de communication et des productions audiovisuelles est assurée actuellement par les étudiants MMI et TAIS.

Mettre en lumière les amateurs et les autres

Mais pourquoi un festival du court-métrage à Vichy alors que celui de Clermont-Ferrand est aussi réputé ? Et pourquoi pas ! Le Festival vichyssois assume et s’affiche ainsi en complémentarité de ce qui existe déjà, au sein d’une agglomération où la communication et les métiers de l’audiovisuel se forgent une identité de territoire. ‘’Le mot amateur peut parfois avoir une connotation péjorative de non professionnalisme. Mais nous ce que l’on veut, c’est mettre en lumière et défendre les petits, les débutants, les étudiants, les jeunes ou moins jeunes qui ne sont pas affiliés ou aidés par une structure pro’’ précise le comité de pilotage. Une envie entendue dans toute la France, puisque presque 200 courts métrages de moins de 12 minutes ont été envoyés, en espérant une sélection. S’appuyant sur une méthode conçue pour ce choix difficile, les membres du comité d’organisation notent la qualité du son, de l’image, du montage, du jeu des acteurs, des dialogues et  du scenario. Au final, une trentaine de courts-métrages a été retenue pour rejoindre les 3 catégories en compétition.

La sélection amateur sera diffusée à la salle Fernand-Raynaud de Saint-Germain-des-Fossés le 22 mars, tandis que la sélection francophone ouvrira le bal du festival le jeudi 17 mars au Pôle Universitaire de Vichy. La sélection régionale sera projetée à la salle des fêtes de Seuillet le samedi 19 mars. Lors de ces diffusions, c’est le public qui élira les 3 meilleurs films de chaque séance. Un poids donné aux spectateurs qui fait aussi la force et l’identité de ce festival. Autre objectif, des séances accessibles à tous ne dépassant pas les 5 euros : ‘’Le tarif réduit à 3 euros s’adresse aux étudiants, -18 ans et aux demandeurs d’emploi. La séance d’ouverture est gratuite et le prix d’entrée à la cérémonie de clôture est de 8 euros, 5 euros en tarif réduit’’ précise l’équipe d’organisation, visant un public éclectique.

Le jeudi 24 mars au cinéma Etoile Palace, les 9 films élus par le public seront jugés par un jury de professionnels lors d’une cérémonie de clôture présentée par le comédien Alain Chapuis, connu pour son rôle d’aubergiste hilarant dans la série Kaamelott d’Alexandre Astier. ‘’Cette année, notre jury est composé du comédien Gilles Graveleau, réalisateur et comédien bien connu du grand public pour son rôle de Roparzh dans la série Kaamelott, mais également des comédiens de la série Plus Belle la Vie, Anne Canovas et Thierry de Carbonnières, ainsi que  Joan Borderie, gagnante du grand prix Public et du prix de la meilleure réalisation de l’édition 2015’’. Ce jury décernera 3 prix, ‘’Meilleur scénario’’, ‘’Meilleure réalisation technique’’ et ‘’Coup de cœur du Jury’’. Le public ne sera pas oublié et fera aussi entendre sa voix pour ce dernier acte, en élisant le Grand Prix Public 2016.

En dehors des séances

Cette année plus que jamais, le festival souhaite offrir une semaine de culture et d’échanges à l’agglomération, en invitant le public à des manifestations variées. A côté des projections et compétitions officielles, des ‘’Off’’ fleuriront pour ouvrir des lieux de débats et de réflexion. Soutenu par la Délégation Interministérielle à la Lutte Contre le Racisme et l'Antisémitisme (DILCRA), le Festival vichyssois s’installera par exemple dans les collèges et lycées de l’agglomération lors de séances à thème. Richesse d’autrui, regards croisés sur la différence et les discriminations seront au cœur des courts-métrages diffusés à la jeunesse locale, pour une éducation à l’image qui semble nécessaire à tous. Le maître de la cérémonie de clôture, Alain Chapuis, sera également sur la scène du Centre Culturel Valery-Larbaud avec Marie-Blanche Chapuis, sa femme au théâtre et à la ville, dans ‘’Camille et Simon fêtent leur divorce’’. Cette comédie drôle et cynique placera le festival sous le signe du rire et du théâtre puisque la culture ouvre toutes les portes. Enfin un off ‘’Très court’’ aura lieu le 23 mars à 20h au Bar de l’Espace Chambon à Cusset avec une projection de courts-métrages d’une minute autour d’un afterwork.

Le Festival du Court-Métrage de Vichy se prépare donc une belle 7ème édition qui doit insuffler un élan pour de nombreuses autres éditions.

 

Festival du Court-Métrage de Vichy

Renseignements Adrien Boutry 06 73 72 57 84 – contact@courtmetragevichy.fr

Page Facebook : Festival du court métrage de Vichy

Infos et billetterie : http://courtmetragevichy.fr/

 

Rédaction Bénédicte Rollet NOTA Bene, pour les carnets économiques de Vichy Val d’Allier Développement