Vous êtes ici

Aux Jardins des Thévenets

Les carnets économiques du territoire

Des Chambres d'hôtes pour bien connaître le territoire

Au sein de l'agglomération de Vichy, à 8 km de la station thermale, Lynn et Olivier Chaulieu ont fait de leur propriété de 9 hectares un havre de paix ouvert à tous. Là-bas, pas de doute : on se retire du monde et le temps s'arrête en quelque sorte. Les tracas quotidiens n'ont plus droit de séjour et les âmes un peu poètes trouveraient sans doute l'inspiration et le repos. Espinasse-Vozelle s'apparente alors à une évasion extraordinaire et les 5 chambres d'hôtes des Jardins des Thévenets, plantées dans un décor naturel splendide sans pareil, rappellent à leur façon tantôt l'exotisme, tantôt les voyages au bout du monde. Cela se passe pourtant dans l'une des 23 communes de l'agglomération…

On a souvent tendance à croire que voyager c'est s'éloigner. On aime aller chercher l'émerveillement au bout du monde, comme si cela se quantifiait au nombre de lieues parcourues. Mais, parfois, on oublie de faire le tour près de chez soi. Néanmoins les vrais voyageurs sont plus méfiants : ils ne conquièrent le monde qu'après avoir fait le tour du pays.

Au milieu de la nature, loin des bruits et des soucis du monde, la propriété de Lynn et Olivier Chaulieu, jadis foulée par les gentilshommes, a tout de l'évasion. C'est à peine si l'on se rappelle qu'on est là à Espinasse-Vozelle, tant le site surprend par sa beauté et sa singularité.

En effet, pour sillonner le pays et se laisser surprendre par ce qu'il a de plus beau, les échanges avec l'habitant sont ce qu'il y a de mieux à faire. Contrairement aux hôtels, les chambres d'hôtes offrent un parcours initiatique et un échange d'expériences rares. Et la propriété des Chaulieu, les Jardins des Thévenets, reste un hébergement unique en son genre au cœur des paysages du Bourbonnais et de l'Auvergne.

Une étape pour découvrir Vichy Val d'Allier

Le calme et la sérénité, le recul par rapport aux artifices de la vie, l'abandon de soi, la paix et la communion avec la nature peuvent être quelques-unes des caractéristiques de ce havre de paix. « C'est difficile de savoir vraiment ce que les gens viennent chercher chez nous, sinon le paysage et le bien-être. Mais on vient de la France entière et d'ailleurs (Belgique, Pays-Bas, etc.) pour passer ici une nuit à une semaine, et ces échanges nous apportent autant qu'à nos invités. Nous partageons tout et nous formons toujours une famille. Ainsi la famille Chaulieu s'agrandit tous les jours et change de visage à chaque départ et à chaque arrivée », confie Lynn Chaulieu, hôte avenante et nourrie quotidiennement par ces échanges plus qu'enrichissants.

Famille universelle, multiraciale, infiniment grande et généreuse, c'est le visage de la famille Chaulieu en effet. Et des chambres aux champs, il n'y a qu'un pas à franchir. La randonnée à travers les arbres et les feuilles mortes, les paysages qui s'alternent et se renouvellent à chaque foulée, les 4 hectares de bois, la pêche, les oiseaux et leur chant sont autant de plaisirs qui attirent un peu plus de 1000 personnes par année chez les Chaulieu. En contrebas, le terrain où se joue l'autre passion de Lynn, agricultrice de métier : des dizaines de plantes médicinales qu'elle cultive et qu'elle fait découvrir à ses invités.

Un tourisme d'un autre genre bénéfique pour l'agglomération

Il ne faut pas se méprendre : autour des tables d'hôtes sont souvent discutés des intérêts de premier ordre. Chez Lynn et Olivier Chaulieu, on conseille les meilleurs restaurants, les meilleurs loisirs, les lieux intéressants de l'Allier et de l'Auvergne. On vante les qualités du territoire à des personnes venues d'ailleurs, qui peuvent avoir un projet familial, commercial, artistique, économique ou autre. Et parmi les invités d'un soir ou de quelques jours, il ya des jeunes, des couples, des porteurs de projets, des personnes qui ont parfois envie aussi de s'établir dans la région après ces échanges.

L'intérêt économique de Vichy Val d'Allier peut alors se jouer au détour d'un coup de fourchette et d'une discussion.

« Nous avons testé presque l'ensemble des restaurants de notre territoire pour en conseiller les meilleurs aux personnes que nous accueillons chez nous. Nous connaissons également quasiment l'ensemble des produits du terroir, que j'utilise tout le temps par ailleurs pour préparer mes menus. Je vise toujours le meilleur pour surprendre et donner à mes invités l'envie de revenir », ajoute la propriétaire des Jardins des Thévenets.

Quatre fois par semaines, Lynn Chaulieu met la table d'hôtes. Tous ses plats se composent des produits du terroir, souvent mariés aux épices sud-africaines. « Je suis originaire de l'Afrique du Sud et j'aime toujours marier mes deux univers. Si dans mes plats les aliments bourbonnais se conjuguent avec les épices de mon pays d'origine, nos chambres aussi ont chacune un thème. Car nous avons voulu créer notre univers dès que nous avons racheté la propriété en 2002, et les influences sont assez universelles. Les invités peuvent alors choisir entre une mini-suite assez orientale, aux couleurs de velours et lie-de-vin, ou encore une chambre à la thématique voyage africain, etc. »

Pour faire ce travail, il faut évidemment aimer le partage, être curieux et passionné, avec une large ouverture sur le monde. Et Lynn Chaulieu, depuis son enfance, a toujours vu défiler du monde chez elle : « En Afrique du Sud, on ne ferme jamais la porte de chez soi. J'ai toujours vu du monde à la maison, j'ai grandi avec l'habitude de vivre et de me confondre avec l'autre », déclare-t-elle amusée et émue à la fois. Et c'est pour cette raison qu'avec son mari Olivier, elle a habillé et recréé sa propriété de façon à offrir le rêve et la joie à l'autre justement. Ainsi, de ce coin retiré à Espinasse-Vozelle, confondu avec la nature et fortement attaché à son territoire, peut surgir un grand projet économique, un artiste ou, tout simplement, une nouvelle famille qui fera le choix de venir vivre dans la région.

Plus de 1000 personnes occupent chaque année les 5 chambres d'hôtes des Jardins des Thévenets – et bientôt un pigeonnier gîte. La plupart font connaissance avec le bassin de Vichy et l'Auvergne, et souvent ils reviennent. Mais les propriétaires, ambassadeurs en quelque sorte du territoire, sont fiers de le représenter et ils ont mis un point d'honneur à toujours donner le meilleur d'eux pour ouvrir l'agglomération à toutes les curiosités du monde. D'ailleurs, chaque été, les Jardins des Thévenets accueillent à titre amical un artiste pour lui permettre d'exposer ses tableaux. « Nous sommes aussi tous les deux issus de formations artistiques et nous faisons ça à titre gracieux. Le but est de permettre aux artistes méconnus de faire connaître leur travail au grand public, là est toute notre satisfaction », conclut Lynn Chaulieu.

Et si le meilleur voyage à faire était celui-là, avant d'aller voir ce qui nous fait souvent rêver au loin sans jamais avoir véritablement connu l'Allier et le Bourbonnais ?

 

Crédit photo : @Claude Smekens

www.jardins-des-thevenets.com