Vous êtes ici

La Cuisine Artisanale mitonne du repas au banquet

Les carnets économiques du territoire

Depuis quelques années, à l’heure du déjeuner ou dîner on croise souvent les voitures rouges floquées ‘’La Cuisine Artisanale’’. Dirigée depuis toujours par la famille Bay, la société a pris de l’ampleur au fil des années et regroupe aujourd’hui une activité traiteur ainsi qu’une livraison quotidienne de ‘’coffrets repas’’. Rencontre dans la zone de La Boucharde, à Brugheas, où cette cuisine familiale est mijotée.

Une histoire de famille

Aux commandes de ‘’la Cuisine Artisanale’’, Lionel Bay a le sourire enjoué des hommes heureux. Ce jeune chef d’entreprise vient d’embaucher il y a quelques semaines son 31ème salarié, alors que la société n’en comptait que 12 en 2004. Une preuve évidente de belle réussite professionnelle qui s’est construite au fil des années. Tout a commencé dans les années 70, lorsque Eliane et Bernard Bay, ses parents, tiennent l’Hôtel -Restaurant du Rhin, dans l’avenue des Célestins à Vichy. A eux deux, le couple gère  tout, y compris la cuisine. Du haut de ses 8 ans, Lionel façonne déjà, sans le savoir un métier de passion entre deux casseroles et trois clients : ‘’On avait essentiellement une clientèle de quartier. J’ai grandi avec les papys et mamies habitués. On leur doit tout. Quand je rentrais de l’école Sévigné Lafaye, mon quotidien c’était l’hôtel et la cuisine, une vraie école de la vie !’’, se souvient Lionel. Et puis, par un hasard aussi drôle que naturel l’entreprise familiale se tourne vers la livraison de plateaux repas. ‘’Un jour, une habituée a appelé pour dire qu’elle était souffrante et qu’elle ne viendrait pas, elle ne voulait pas que mes parents s’inquiètent. Mon père a traversé la rue et lui a emmené un plateau repas. Ça a fait boule de neige rapidement et on a dû acheter une voiture puis deux’’ aime raconter celui qui a toujours vécu dans ce monde savoureux.  Mais la place manque pour cuisiner et même garer les véhicules, aujourd’hui au nombre de 22, du petit utilitaire au 3,5 tonnes. En 1993, Eliane et Bernard Bay sont donc les premiers à s’implanter sur la zone qui deviendra La Boucharde, à la sortie de Brugheas.

Un traiteur artisanal

En 2004, après des études de commerce, Lionel Bay rejoint l’entreprise familiale qu’il reprendra rapidement. L’objectif est simple et efficace, continuer à faire de la cuisine artisanale mais à plus grande échelle. Pour cela, ‘’la Cuisine Artisanale’’, détentrice de la carte d’artisans de la Chambre des Métiers,  peut compter aujourd’hui sur une équipe de 12 personnes avec des cuisiniers, des pâtissiers, etc... ‘’ Je vous mentirais si je disais qu’on fait du 100 % fait maison car notamment certains de nos légumes sont surgelés et on achète notre pain. Mais on réalise entièrement nos pains surprises et on fait encore tous nos feuilletages’’ confie Lionel Bay. Le slogan, ‘’La cuisine artisanale mitonne du repas au banquet’’ rappelle que la partie traiteur tient une place importante dans l’entreprise. Pour tous les évènements de l’agglomération et au-delà, l’entreprise propose en effet des menus sur-mesure adaptés aux budgets de chacun : ‘’Ce qui compte pour nous, c’est de faire plaisir. On a des idées, on peut faire des propositions mais nous n’avons aucune formule fixe, on s’adapte à chaque client’’. Epaulée par des serveurs ‘’en extra’’ parfaitement rôdés à la tâche, l’équipe propose également à ses clients du mobilier de réception et de cuisine et une écoute attentive : ‘’Depuis quelques années nous répondons de plus en plus aux besoins alimentaires spécifiques, que  ce soit des plats végétariens ou sans gluten. C’est normal ! Et d’ailleurs si un traiteur ne peut pas changer ou faire évoluer ses plats, dites-vous que c’est assez louche’’, complète Lionel Bay.

Pour les mariages, baptêmes ou anniversaires ‘’la Cuisine Artisanale’’ répond donc présent, tout comme pour les évènements d’entreprises de type réunions, repas d’affaire, inventaires ou pots de départ. De nombreuses entreprises locales comme NSE, Ligier, Audi ou la MACIF leur font régulièrement confiance, tout comme la JAV dont l’entreprise est partenaire. ‘’On pose un four dans la salle, tout est maintenu au chaud et dès que la réunion est terminée tout est prêt à être dégusté’’ rappelle le chef d’entreprise.

Des coffrets repas pour tous

Bien entouré, ce dernier peut compter sur son bras droit Christophe Tachon, ami et collaborateur : ‘’Mon but c’est que mon entreprise marche, mais  si on est mal entouré on n’est jamais bien. Ici ce  n’est vraiment pas mon cas et je dois beaucoup à mon équipe. On est tous dans le même bateau ! ’’ rappelle haut et fort Lionel Bay. Ensemble, ils développent donc l’offre de ‘’coffrets repas’’ qui a beaucoup évolué ces dernières années. Chaque jour, des menus sont proposés en ligne et sur papier à tous ceux qui commandent leurs repas. Comme au restaurant, il n’y a aucun abonnement ou obligation : ‘’Quand vous allez au restaurant vous n’êtes pas obligé de venir tous les jours. Ici c’est pareil’’.  Si le menu du jour et ses suggestions sont mis en avant, il est toujours possible de changer ou panacher les plats. 5 ou 6 entrées, plats, fromages et desserts sont disponibles pour satisfaire tous les goûts et envies. Un repas complet pour 10,90 euros TTC, livré directement chez les particuliers de l’agglomération et même jusqu’à Gannat.

Mais qui fait appel à la Cuisine Artisanale, ouverte 365 jours par an ? ‘’Il y a 20 ans, ces services étaient essentiellement dédiés à des personnes malades ou diminuées, ce n’est plus du tout le cas. Certains ont envie de se faciliter la vie, les autres de se faire plaisir et depuis 2 ans environ on livre de plus en plus de coffrets repas à des employés sur leur lieux de travail’’ analyse le responsable. Une clientèle de plus en plus exigeante qui ne se contente pas d’un ‘’chips-poulet’’ et qui force Lionel Bay et son équipe à se renouveler sans cesse. En 2014, près de 200 000 repas ont été servis. En misant sur des produits de saison et de qualité ‘’la Cuisine Artisanale’’ veut faire la différence chaque jour de l’année : ‘’Nous travaillons avec des agriculteurs de Randan pour nos de pommes de terre, mais aussi avec Allier Volailles ou le boucher vichyssois Soufferant. On a ainsi un meilleur contrôle de nos matières premières’’.  

Le petit restaurant est donc, en 33 ans, devenu grand mais n’a jamais perdu sa vocation première : offrir du plaisir à chacun, en mangeant bien.

 

La Cuisine Artisanale

Z.A. La Boucharde - BRUGHEAS

04 70 32 82 82

http://www.lacuisineartisanale.fr/

 

Rédaction Bénédicte Rollet NOTA Bene, pour les carnets économiques de Vichy Val d’Allier Développement