Vous êtes ici

My Crazy Touch

Les carnets économiques du territoire

La société de création de décors basée à Vichy poursuit le développement de son site de vente en ligne.

Rencontre avec sa dirigeante, Virginie POUJOL.

Quelles sont vos activités ?
My Crazy Touch a 2 activités :
La 1ère est la création de décors intérieurs pour particuliers, il s’agit de l’activité initiale.
A l’ouverture, en 2007, j’avais composé une 1ère collection de 70 modèles. Cette gamme s’est progressivement étoffée et comporte aujourd’hui environ 110 modèles.
Tous les décors sont des modèles originaux uniques car non industrialisés, qui ont véritablement une « âme ». Avec les nombreuses options souvent demandées par ma clientèle, c’est un choix de près de 1000 décors, essentiellement sur bois découpé, qui est actuellement proposé en ligne.
La 2ème activité de My Crazy Touch, c’est la réalisation de décors B to B : décors évènementiels, décors pour halls de passage, petits mobiliers d’accueil pour les entreprises... Je ne suis limitée ni par la créativité, ni par la technologie.
Le développement de cette activité s’appuie sur mes anciens métiers de conseil en marketing et communication commerciale notamment.

Quel est votre parcours professionnel ?
Très jeune, je souhaitais devenir designer. Alors diplômée d’une école d’ingénieur polytechnique universitaire, puis d’un DESS de management à l’IAE de Lyon, mon parcours professionnel a pris une tournure assez atypique et j’ai notamment exercé plusieurs fonctions de direction dans le secteur de la communication.
Initialement, mon  parcours d’ingénieur m’a appris la rigueur, le management de projet, et les connaissances techniques nécessaires.
J’ai créé mon entreprise en 2007.

Comment est née My Crazy Touch ?
Je souhaitais réaliser mon rêve : devenir designer. Pour maîtriser tous les aspects de mon projet, j’ai également décidé d’être fabricant, e-commerçant et  chef d’entreprise.
J’ai fait beaucoup de benchmarking sur de grands salons internationaux, ce qui m’a permis d’affiner mon concept : la création de décors à la fois gigantesques, poétiques, et ludiques.
Il m’a fallu ensuite trouver un positionnement marketing clair et différenciant face à l’émergence, en 2007, de nombreux produits concurrents.
La 1ère collection de 70 modèles a été imaginée et créée en 1 mois, mon site web en 2 mois.
Aujourd’hui, mon activité c’est à la fois du design, de la déco, de l’art contemporain, de la création de mobiliers et décors évènementiels, …

Vous travaillez dans le secteur du E-Commerce via votre boutique en ligne de décoration murale. Comment développe-t-on ce type d’activités depuis l’Allier ?
C’est très facile de rayonner sur toute la France en étant basé dans l’Allier. Avec Internet, il n’y a pas de distances. C’est aussi facile de répondre à une demande d’un client à 22 h tout en regardant un bon film : le mail permet cette réactivité que n’offre pas une activité de commerce en dur. J’ai des clients qui surfent tard le soir, après être rentrés du travail alors que  les boutiques déco sont déjà fermées.
C’est formidable de gérer ses ventes en ligne avec vue sur parcs, et gazouillis des oiseaux… Le temps que je ne perds pas dans les transports ou à chercher une place pour garer ma voiture je le consacre à mon entreprise.
En revanche, je me sens parfois isolée et la dynamique de la filière du  e-commerce  a réellement besoin d’être renforcée dans l’Allier.

Quelle est la visibilité de My Crazy Touch à l’échelle nationale et internationale ?
Ma clientèle particulière est située partout en France. J’ai revendu via une boutique sur Toulouse, j’ai également vendu en Belgique (pro et particuliers), en Italie et en Suisse. J’ai également un projet dans les Dom-Tom.
La presse TV (TF1, M6 déco, …) et écrite nationale me suit depuis la création. La presse italienne de luxe d’architecture et décoration intérieure a réalisé une mention sur mon travail.
J’ai exposé à Maison & objets en janvier 2012 où j’ai eu l’honneur d’avoir un stand d’angle placé sur ce qu’on appelle le fil rouge (l’artère principale, c’était un honneur fait à ma marque).
J’ai aussi été sélectionnée pour faire partie des 10 exposants régionaux lors des Journées Européennes des Métiers d’Art (exposition au CNCS).

Avez-vous déjà reçu des récompenses pour votre travail ? De quelle nature ?
Mon travail est récompensé  avant tout  par la satisfaction des clients (99,999 % de taux de satisfaction).
J’ai également reçu en 2011 le prix Lucien Lamoureux de la ville de Vichy, récompensant le meilleur artiste-artisan du bassin pour ses qualités morales et professionnelles. C’est un bel honneur à moi native de Vichy.

Quels sont vos enjeux à venir, les défis à relever ?
L’enjeu majeur est de passer un cap en terme de volume : développer une entreprise met environ 9 ans et je me trouve à mi-chemin.
Il faut sans cesse progresser par l’innovation, la différenciation et la communication.
Le 2ème principal enjeu est de pouvoir rester à Vichy en rayonnant plus à l’international. Je crois en mes terres natales, j’y suis attachée pour toujours, ce sont mes racines.  Je crois donc profondément en l’économie locale et à son développement.

Quels sont vos projets de développement ?
1/ Complexifier mes créations
2/ Internationaliser : je recherche actuellement un distributeur à l’étranger ou un partenaire.
3/ Avoir un show-room physique car je perds des marchés en ne pouvant présenter directement mes décors aux clients dans le cadre d’un achat plus impulsif et immédiat.
4/ Animer un groupe de 5 artistes environ, de talent et ambitieux, travaillant dans un univers et sur des matériaux différents. Ceci essentiellement dans le but de pouvoir mutualiser nos moyens.


En savoir plus :  www.mycrazytouch.fr

Retrouvez l'interview de Virginie Poujol sur France Bleu Pays d'Auvergne (avril 2013)

My Crazy Touch sur You  Tube

 

Source : ceea-allier .com