Vous êtes ici

REV : Les étudiants de l’agglomération ont leur radio

Les carnets économiques du territoire

Lancée officiellement le 23 janvier 2013, REV est LA radio des étudiants de l’agglomération vichyssoise. Sous la supervision de leur responsable de formation, Didier Moya, Alexa Guerrero, Philippe Roesch et Vincent Lévêque, sont les heureux concepteurs de ce projet qui a fédéré plusieurs filières du Pôle Universitaire Lardy.

« L’idée de la radio avait germé, il y a quelques années, dans l’esprit de Frédéric Prulhière, l’ancien directeur de la Licence professionnelle TAIS (Techniques et Activités de l’Image et du Son). Et il se trouve que cette année, une synergie s’est créée grâce à trois étudiants extrêmement motivés pour monter ce projet » précise Didier Moya, responsable de formation.

en photo : Didier Moya - Philippe Roesch - Alexa Guerrero – Vincent Levêque

La Licence professionnelle TAIS forme les étudiants à gérer et mener à bien la réalisation de projets audiovisuels et multimédia pour tous les secteurs. Les métiers destinés sont ceux d’assistant chefs de projets chargés de la réalisation de produits audiovisuels et interactifs ; storyboarder ; assistant chef de projet en agence de communication spécialisée dans les entreprises de communication audiovisuelle ; créateur d’animation ; sound designer ; web designer ; web radio et TV…

Originaires respectivement de Montpellier, Vichy et Saint-Etienne, Alexa Guerrero, Philippe Roesch et Vincent Lévêque ont tous les trois accepté de relever le défi et ont imaginé, ensemble, leur propre concept-radio. Ils se sont alors réparti les différentes tâches telles que la création d'émissions, de jingles, la diffusion, la charte graphique, les genres musicaux (rock, pop, musique française, reggae et hard-rock), la communication...

Un projet fédérateur

Les trois acolytes ont apporté une dimension telle à leur projet que plusieurs filières universitaires sont venues s’y greffer. « Huit  étudiants de formations différentes du Pôle ont participé (Licence professionnelle de Journalisme de proximité, Master SIPPE (Stratégies Internet et Pilotage de Projets en Entreprise), CAVILAM (Centre d'Approches Vivantes des Langues et des Médias), Licence professionnelle Commercial de la Communication et du Multimédia…). Des gens motivés sont venus nous amener leurs idées » explique Alexa Guerrero.

Didier Moya leur avait donné six mois pour le concevoir, il fut prêt en trois. « Fin décembre tout était prêt. Du coup, ils ont voulu aller plus loin. J’ai alors posé la question auprès des autorités desquelles je dépends, pour savoir s’il était possible d’avancer de quelques mois le lancement officiel de la radio. »

C’est à partir de là que les choses se sont accélérées. « Le Président de l’Université et ses deux Vice-présidents, le Président de l’agglomération, un représentant de la mairie, la directrice de l’IUT de l’Allier sont venus. La Communauté d’agglomération Vichy Val d’Allier a soutenu ce projet dès sa genèse. Qu’est ce qui explique un tel engouement ? Je pense que ce qui a vraiment plu, c’est ce côté participatif et fédérateur au niveau des formations universitaires. C’est cela qui a fait que la réaction chimique a eu lieu. Ils ont vu que ça pouvait marcher, qu’il y avait un intérêt à créer une synergie. »

La radio vivra au rythme universitaire. Alexa, Philippe et Vincent partent en stage mais le stock d’émissions a été fait pour tenir jusqu’en juin. La Licence TAIS s’effectue en un an. « Nous avons pris la décision de ne pas émettre en juillet et août. Avec Mme Boisnier (responsable pédagogique de la Licence professionnelle Journalisme de proximité), nous sommes dans une phase synergique pour mener le projet conjointement. L’idée serait de mettre deux étudiants TAIS et deux étudiants journalistes. Les uns sont plus à même de s’occuper de l’environnement technique et les autres de faire vivre le contenu. Dans la formation TAIS, nous n’avons pas l’approche journalistique. Il serait question aussi de faire des sessions de formation communes. La création de la radio a ouvert des horizons au niveau de ces deux formations complémentaires. Donc pourquoi ne pas tous aller dans le même sens ? »

Alexa, Philippe et Vincent, en s’appropriant le projet et en le menant à terme, ont ouvert la voie. A d’autres étudiants maintenant de prendre le relais. « Ils sont passionnés de radio. Ça s’est senti. Ils ont vraiment très bien travaillé. L’alchimie a bien fonctionné. C’est à eux qu’il faut dire merci.»

« Au départ, je voulais faire du sound design pour les jeux vidéo. Je suis arrivée ici. On m’a proposé ce projet de webradio. J’ai beaucoup aimé faire des émissions, créer des chroniques, aller voir les gens, les enregistrer… » Alexa Guerrero effectuera son stage au sein de la radio RCF Hérault.

« J’ai trouvé le projet intéressant car on était assez libres. On pouvait proposer notre grille de programmes, les styles musicaux, etc... On ne sait pas comment la radio va évoluer. On aimerait bien qu’elle perdure même si ce n’est plus nous qui la gérons » confie Vincent Lévêque.

« Cette expérience nous a demandé de la polyvalence. Nous ne sommes pas destinés à animer les émissions. Passer des deux côtés (technique et animation) nous a permis de voir les contraintes des animateurs. Du coup, on se met un peu plus à leur place. On saura mieux les aider et être plus à leur écoute. Moi, en intégrant cette formation, j’étais très intéressé par le son. Je me suis découvert une véritable passion pour la radio » conclut Philippe Roesch.

revwebradio.fr

 

article : Céline Faulconnier - Pour Vichy Val d’Allier Développement

Retrouvez les formations de l’enseignement supérieur sur l’agglomération en cliquant ici